Vivre dans la compagnie des hommes ou la fuir ? Alain Françon met à la question Le misanthrope de Molière.

Le Misanthrope
Le Misanthrope © Jean Louis Fernandez

Comment vivre en communauté, aimer, rester humain dans un monde cynique? 

Faut-il se retirer de la compagnie des hommes ? 

Ce souci qui taraude l’orgueilleux et exigeant Alceste du Misanthrope de Molière va comme un gant à Alain Françon. Ce maître de l’art du théâtre – attentif au sens et à la couleur des mots, à l’instant versatile, au poids du politique, et à l’art des acteurs – aborde pour la première fois de sa longue carrière le plus insolent des auteurs classiques français. 

Le Misanthrope
Le Misanthrope / Jean Louis Fernandez

Françon a attendu d’avoir créé des œuvres d’auteurs contemporains radicaux que hante la question du vivre ensemble – Edward Bond, Peter Handke, Botho Strauss. Il a aussi interrogé Ibsen, Tchekhov, Goldoni, exploré la cruauté de Feydeau, et Le Menteur de Corneille

Il situe Le Misanthrope dans l’atemporelle antichambre élégante d’un lieu de pouvoir et nous convie à de glacials jeux de cour et de cœur. Il signe une fête de l’esprit où irradie la rigueur corsetée de l’alexandrin, un subtil alliage de talents et dans le rôle d’Alceste, Gilles Privat.

Odile Quirot

Le Misanthrope
Le Misanthrope / Jean Louis Fernandez

Sources Théâtre de la Ville

►►► Distribution

  • MISE EN SCÈNE Alain Françon
  • ASSISTANT À LA MISE EN SCÈNE, DRAMATURGIE David Tuaillon
  • DÉCOR Jacques Gabel
  • LUMIÈRES Joël Hourbeigt
  • COSTUMES Marie La Rocca
  • MUSIQUES Marie-Jeanne Séréro
  • SON Léonard Françon
  • COIFFURE MAQUILLAGE Cécile Kretschmar
  • AVEC David Casada, Pierre-Antoine Dubey, Daniel Dupont, Pierre-François Garel, Gilles Privat, Lola Riccaboni, Joseph Rolandez, Régis Royer, Dominique Valadié, Marie Valle
Le Misanthrope
Le Misanthrope / Jean Louis Fernandez
Le Misanthrope
Le Misanthrope / Jean Louis Fernandez
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.