Entre désir et peur, une ode délicate à la curiosité pour les petits comme pour les grands.

Le petit chaperon rouge
Le petit chaperon rouge © Philippe Carbonneaux

Joël Pommerat traverse le conte de Charles Perrault,Le petit chaperon rouge, avec la plus grande simplicité et vérité, au Théâtre des Bouffes du Nord.

Une petite fille se morfond entre sa mère trop occupée et sa grand-mère malade. Elle invite L’Ombre à venir danser avec elle, puis rencontre le Loup qui se cache dans la forêt… Une histoire où une fillette joue à avoir peur !

Le petit chaperon rouge
Le petit chaperon rouge © Elisabeth Carecchio

Joël Pommerat revisite ce conte populaire en restant le plus près possible de l’action, dessinant le trajet de la petit fille qui se rend chez sa grand-mère comme une confrontation avec les forces hostiles de la nature et du monde animal.

Le Petit Chaperon rouge (2004) est le premier des contes que j’ai réécrits avant Pinocchio (2008) et Cendrillon (2011). J’ai fait ce spectacle pour l’une de mes filles, tout en pensant à ma mère. Je voulais parler d’aujourd’hui à des enfants d’aujourd’hui. Raconter à nouveau, le plus simplement et le plus concrètement possible, l'histoire de cette petite fille qui part de chez sa mère pour se rendre chez sa grand-mère et qui rencontre un loup. Le passage d’une génération à l’autre, le désir et la peur de grandir, la solitude, la rencontre, sans que ces questions ne soient jamais abordées directement par les personnages, c’est cela, je crois, qui rend cette histoire si envoûtante pour les enfants et les adultes.

Joël Pommerat

Le petit chaperon rouge
Le petit chaperon rouge © Elisabeth Carecchio

►►► Distribution

  • Une création théâtrale de Joël Pommerat
  • Assistant à la mise en scène Philippe Carbonneaux
  • Scénographie et costumes Marguerite Bordat
  • Scénographie et lumière Eric Soyer
  • Suivi de la réalisation scénographique Thomas Ramon
  • Aide à la documentation Evelyne Pommerat
  • Recherche son Grégoire Leymarie, François Leymarie
  • Direction technique Emmanuel Abate
  • Régie son Yann Priest
  • Régie lumière Cyril Cottet
  • Avec du 2 au 13 mai : Isabelle Rivoal, Ludovic Molière et Valérie Vinci et du 16 au 20 mai : Isabelle Rivoal, Rodolphe Martin et Murielle Martinelli
  • Production Compagnie Louis Brouillard
  • Coproduction Centre Dramatique Régional de Tours, Théâtre Brétigny - Scène conventionnée du Val d'Orge, avec le soutien de la Région Haute-Normandie
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.