Catherine Hiegelet Didier Bezace entre dans l’écriture acérée et narquoise de Bernard-Marie Koltès pour Le retour au désert au Théâtre de la Ville sous la direction du metteur en scène Arnaud Meunier.

De retour d’Algérie, au moment où le pays devient indépendant, Mathilde arrive chez son frère, propriétaire d’une usine. Et Bernard-Marie Koltès s’en donne à cœur joie dans le portrait acéré et narquois d’une bourgeoisie qui tire le rideau sur son passé colonialiste, refoule toute forme de culpabilité, revendique la bonne conscience comme un bien familial, au même titre que l’usine, le nom, la maison.

Le retour au désert
Le retour au désert © Pierre Boulat / Cosmos

Parce qu’il est lié à l’Algérie où il a fait de nombreux séjours, Arnaud Meunier est particulièrement attaché à cette pièce qui met en lumière « nos relations troubles avec notre ancien département » tout comme « notre relation à l’autre, aux étrangers, à l’immigration ».

C’est dire si le temps est venu de la faire à nouveau entendre, portée par une troupe réunie autour de Catherine Hiegel et Didier Bezace.Colette Godard

Distribution

de Bernard-Marie Koltès (les éditions de minuit)mise en scène Arnaud Meunierassistantes à la mise en scène Elsa Imbert, Émilie Capliez scénographieDamien Caille-Perret lumières Nicolas Marie son Benjamin Jaussaud vidéo Pierre Nouvel costumes Anne Autran décors & costumes Ateliers de La Comédie de Saint-Étienne avec Catherine Hiegel, Didier Bezace, René Turquois, Nathalie Matter, Cédric Veschambre, Elisabeth Doll, Isabelle Sadoyan, Kheireddine Lardjam, Adama Diop, Riad Gahmi, Louis Bonnet, Stéphane Piveteau, Philippe Durand

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.