Stéphane Braunschweig va faire résonner les harmoniques théâtrales de l'œuvre deLuigi Pirandello , Les Géants de la montagneau théâtre de la Colline.

Rejetée de tous, la petite troupe de la Comtesse Ilse erre dans le monde pour jouer l’œuvre d’un jeune poète mort tragiquement. À bout de forces, ils arrivent dans une villa abandonnée : le magicien Cotrone y fait régner “la vérité des rêves, plus vraie que nous-mêmes”. Il tente de les convaincre d’y achever leur quête. Mais Ilse veut à tout prix apporter la poésie au public, fût-il celui des Géants de la montagne , voisins inquiétants dont la violence évoque celle du pouvoir fasciste...

Les géants de la montagne
Les géants de la montagne © Elisabeth Carecchio

La pièce a clairement trait aux rapports ambivalents de l’auteur avec Mussolini , que Pirandello rallia d’abord, avant d’être déçu par lui. C’est peut-être pourquoi il ne put conclure ce “mythe” : à sa mort en 1936, il laissa la pièce inachevée. Mais il publia La Fable de l’enfantéchangé , la pièce qu’Ilse veut jouer et dont des bribes surgissent dans Les Géants : une mère, convaincue que des sorcières ont substitué un monstre à son fils, se bat pour récupérer son vrai enfant, beau et princier...

Les Géants de la montagne 2
Les Géants de la montagne 2 © Elisabeth Carecchio

Dans le langage du conte, inspiré par sa Sicile natale, Pirandello y fait entendre le thème même des Géants : “la tragédie de la poésie dans la brutalité du monde moderne”.

Distribution

Mise en scène et scénographie Stéphane Braunschweig Avec John Arnold, Elsa Bouchain, Cécile Coustillac, Daria Deflorian, Claude Duparfait, Julien Geffroy, Laurent Lévy, Thierry Paret, Romain Pierre, Pierric Plathier, Dominique Reymond, Marie Schmitt, Jean‑Baptiste Verquin, Jean‑Philippe Vidal Collaboration artistique Anne-Françoise Benhamou Collaboration à la scénographie Alexandre de Dardel Costumes Thibault Vancraenenbroeck Lumières Marion Hewlett Son Xavier Jacquot Vidéo-animation Christian Volckman Maquillage et coiffures Karine Guillem Assistanat à la mise en scène Amélie Énon du 2 Septembre au 16 Octobre 2015Traduction de l'italien Stéphane Braunschweig Surtitrage anglais samedis 3 et 10 octobreCréation à La Colline

Aller plus loin

Stéphane Braunschweig dans L'Humeur vagabondede Kathleen Evin (29/10/14)Stéphane Braunschweig dans Studio théâtre de Laure Adler (10/10/14)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.