Ainsi va Libertés de séjour. D’un univers à l’autre. D’une magie à l’autre. Par l’invitation à une équipe artistique et la confiance qui lui est donnée pour y fabriquer ici, au Channel, sa propre histoire, ce sont à chaque fois des atmosphères, des ambiances, des couleurs différentes qui sont convoquées. Exploration intime des préoccupations singulières et profondes d’un artiste, cette manifestation est une invitation au voyage. Et à chaque fois, c’est une destination inconnue, nouvelle, un ailleurs insoupçonné qui nous attendent. Vous et nous.L’an dernier, une araignée y avait tissé sa toile. Cette année, à travers la présence d’Étienne Saglio , c’est la magie nouvelle qui tire les fils. D’un univers à l’autre.D’une magie à l’autre. Ainsi va Libertés de séjour.Francis Peduzzi, directuer du Cannel

Festival des libetés de séjour
Festival des libetés de séjour © Johann Fournier

Les soirées des invités

Tout tient dans la distribution. L’idée est de concevoir un moment unique, bâti sur le champ avec lesartistes présents qui, sous la houlette d’Étienne Saglio, vous proposeront un spectacle inédit, qui alternera choses vues et d’autres totalement nouvelles, avec magie, cirque, musique et marionnettes.

Quelques spectacles :

Eloge du poil - Jeanne Mordoj - compagnie Bal

Une femme à barbe qui nous parle. Forte et sensible, délicate et brutale, malicieuse et souveraine, elle semble une sorcière des temps anciens, familière du mystère.Convoquant savoirs du cirque, techniques foraines et théâtre d’objets, elle compose un spectacle rustique et raffiné.

Eloge du poil
Eloge du poil © Camille Sauvage

Un point c'est tout - Adrien / Claire B

Il s’agit tout autant d’un spectacle que d’une conférence. L’exercice consisterait à dévoiler le dessous des cartes, celui des innovations technologiques utilisées, tout en conservant la dimension magique des effets visuels et des illusions.Dévoiler mais pas trop, suggérer sans tout montrer.

Cartoon - Barnabarn circus company

Nous serons ici projetés dans les rêves d’un homme. Grâce aux artifices créés par le cirque, la magie nouvelle, l’acrobatie et le mât chinois, l’idée est de voyager entre le songe et le retour permanent au réel. Entre l’intrigant et le facétieux.Pour ceux qui aiment le cinéma, entre David Lynch et Tex Avery.

Court-miracles

Ils réussissent l’exploit de parler de la guerre avec humour et subtilité.Capables d’enchaîner des chorégraphies échevelées en patins à roulettes, des jongleries avec des pommes de terre, des acrobaties en fauteuil ou des équilibres sur un fil.Ils le font, délice suprême, sans un mot et avec l’agilité des corps comme seul langage.

Vibration,version scène - Clément Debailleul, Raphaël Navarro - compagnie 14:20

Rendre visible l’invisible, animer l’inanimé, créer le doute, telle peut se définir la magie. Ce spectacle en est l’illustration. Présenté, sous un mode déambulatoire, avec d’autres interprètes, au Channel en décembre 2010, il est à nouveau invité ici.Retravaillé, modifié, repensé, et donc différent.Ce spectacle évolue, il est vivant, c’est aussi sa magie.

Vibration, version scène
Vibration, version scène © Clément Debailleul

Solo clownesque à prétentions magiques - Raymond Raymondson

Un artiste de music-hall qui tente, entre deux cigarettes, et à défaut d’être prêt, d’être au moins à la hauteur de ses ambitions.Un magicien qui rate tous ses tours, ou presque. Un solo burlesque qui cultive l’art du bide et du mauvais gag.Houlala...

Grusvägen 7 - Tide compagnie

La musique est classique. Beethoven. L’atmosphère est cinématographique. Un trip halluciné et hallucinant qui explore diverses facettes du jonglage (ciseaux, cigarettes...).Amateurs de pianos qui toussent, d’élans qui chantent et de saynètes surréalistes, cramponnez-vous à votre fauteuil en faisant comme si nous en avions.

Les curiosités

Silence du monde -  nuage paysage final
Silence du monde - nuage paysage final © Libertés de séjour

Le silence du monde

Des nuages sous cloches de verre, des danseurs en papier, des cordes animales, Étienne Saglio utilise, dans ce qui s’apparenterait volontiers à un cabinet de curiosités, le côté ludique et irrésistible de la magie, pour amener les spectateurs à la contemplation.Plonger la magie dans le réel, supprimer la scène, les coulisses, le magicien et ne laisser que la personne, seule, face au sentiment magique.

Des airs et des accords et L’espace s’efface - Cécile Léna

Six maquettes au total pour ces deux expositions. Présentées à hauteur d’yeux, pour un seul spectateur à la fois, celui-ci déclenche lui-même une séquence d’animation de quelques minutes, constituée de lumières évolutives et d’une bande sonore diffusée dans un casque.Une réalisation technique saisissante qui confine à une minutie d’orfèvre, dégageant une véritable sensation de réel et de vie à ces miniatures.

Close-up - Yann Frish

Le close-up est une spécialité de la prestidigitation qui consiste à se produire très près des spectateurs. Yann Frisch officiera donc tout près de vous, à quelques centimètres et vous abordera peut-être au bistrot.Il vous fera des tours qui devraient vous laisser un brin pantois. Si vous avez la chance d’être là au bon moment...

Soirée de clôture - Étienne Saglio, HSH collectif, le gros bal...

la soirée qui signe le départ. Mise en lumière de la grande halle, exposition des sténopés réalisés durantla manifestation, performances magiques, des petites surprises, projection du film* de ces Libertés deséjour, bal pour danser.Bref, le départ dans un mélange de joie et de tristesse.Du remerciement, de la fraternité, de la chaleur, ce sont un peu tous ces ingrédients qui sont au programme.

Libertés de séjour
Libertés de séjour © Etienne Saglio
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.