Au cœur de la favela, au Brésil, des jeunes- presque des enfants - dansent. Dansent toute la nuit au rythme incessant des percussions. Des danses, des rituels, où se mêlent cultures africaines, amérindiennes et européennes. Un souffle où chaque geste fait sens, un tourbillon, un saut dans le vide... Energie de vie, de fête, dans une proximité constante avec la mort, équilibre instable, funambules, … Entre petits boulots, trafics de drogue, gangs. Des instants où tout s’oublie, tout devient plus fort, plus vrai peut-être. L’énergie de vie, de fête, dans une proximité constante avec la mort, équilibre instable, funambules,... Entre petits boulots, trafics de drogue, gangs. Un souffle où chaque geste fait sens, un tourbillon, un saut dans le vide. Des danses, des rythmes, des rituels, où se mêlent cultures africaines, amérindiennes et européennes. La force des communautés des favelas, et de tout un peuple. « Communitades » des quartiers pauvres du Brésil et de toutes les périphéries du monde. Le spectacle est porté par l’énergie époustouflante des jeunes artistes des favelas de Recife au Brésil. Il mêle au au théâtre des éléments de danses afro, danses hip-hop, capoeira et percussions afro-brésiliennes,... « Magie Noire » fait suite à la tournée européenne 2006 de « Résistance Resistencia », création montée dans le cadre d’une même collaboration entre « O Grupo Pe No Chão » de Recife au Brésil et Laurent Poncelet.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.