de Heiner Goebbels d’après des textes de Paul Valéry, Georg Christophe Lichtenberg, Ludwig Wittgenstein et Max Blackmusique et mise en scène Heiner Goebbels avec André Wilms

Repaire d'un alchimiste de la pensée, l'antre de Max Black est un indescriptible capharnaüm qui tient du cabinet de Cagliostro et du laboratoire de recherches…un plateau encombré à mi-chemin entre la chambre d'un enfant désordonné et une cage de Faraday. Un terrain de jeux et d'aventures pour le comédien André Wilms qui incarne le philosophe Max Black dans une succession ludique de rituels surréalistes mis en musique par le compositeur et metteur en scène allemand Heiner Goebbels.

Après Où bien le débarquement désastreux pièce où Heiner Goebbels puisait chez Francis Ponge et Heiner Müller, voici Max Black sa suite improbable, se présentant comme une performance renvoyant aux écrits de Max Black, mais aussi à un collage de citations de Paul Valéry, Georg Christoph Lichtenberg et Ludwig Wittgenstein.

Dédié à la science et au savoir expérimental à travers des travaux pratiques qui nous valent quelques surprises pyrotechniques , le spectacle s'amuse à la manière d'un théâtre feuilleton à remettre en selle André Wilms en chercheur solitaire d'un graal métaphysique.

Max Black - Heiner Goebbels
Max Black - Heiner Goebbels © Mario Del Curto
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.