musiques Stéphane Leach et Jean-Yves Rivaud, textes Olivier Pyavec Olivier Py chant, Julien Jolly batterie, Olivier Bernard saxophone, flûte, clarinette, Stéphane Leach piano et Sébastien Maire contrebasse

C’est la nuit, dans ce paradis de tristesse où les hommes se parlent pour se dire ce qu’ils n’osent pas se dire le jour, qu’elle apparaît.Dans son strass d’un autre âge, sous ses plumes noires, perchée sur d’infinis talons aiguilles , elle égrène des romances douloureuses ou insolentes. Exaltant tous les espoirs déçus, les amours détraquées, les rêves piétinés et les jouissances troubles, elle enjôle le public et le fait participer à son sacrifice de music-hall. Car il s’agit d’entendre au coeur de la nuit les mélodies et les poèmes inquiets qui raccommodent notre rapport au monde . Le personnage de Miss Knife est né une nuit, presque par hasard. On l’a vu depuis en bien des endroits installer sa voix souple et séductrice, bien calée entre un piano et une contrebasse. L’offre d’un soir s’est bientôt transformée en demande du public, le trio se produisant ici et là, enregistrant pour la radio et pour un producteur de disque... Olivier Py incarne en 2012 l’incroyable Miss Knife dans un nouveau spectacle entouré de quatre musiciens et de nouvelles ballades.

Miss Knife chante Olivier Py
Miss Knife chante Olivier Py © Eric Deniset

Miss Knife n'est pas un mais cinq, elle est une bande, plus que jamais dans cette nouvelle formation.Elle est piano, batterie, contrebasse, saxophone ou flûte, et voix. Du personnage de cabaret nous sommes arrivés à la chanteuse de music-hall et pour ce faire il fallait la puissance de musiciens hors pair, l'énergie jamais en défaut, l'élan d'une gifle ou la douceur d'une caresse de la main, des cinq doigts. De la scène, du jazz, du rock, du classique ou de l'électro ; Olivier Bernard, Julien Jolly, Stéphane Leach, Sébastien Maire ont goûté à tout pour savoir habiller de musique la Miss. Ils ne soutiennent ou n'accompagnent pas, ils jouent, et c'est la force du groupe qui fait briller le couteau de la Miss, qui lui donne la liberté et l'espace de son chant. Olivier Py

Notes d’intention

du garçon à Miss Knife C’est parce que je suis en phase avec moi-même depuis mon plus jeune âge que j’ai pu me travestir.Quand vous avez perdu beaucoup de plumes dans vos combats, il vous reste une solution : mettre ces plumes sur vos fesses ! Toute cette souffrance d’être un homme, j’ai voulu en faire quelque chose. Sans tomber dans la singerie de la castration, je voulais me débarrasser de cette créance du désir masculin qui crée du désir. Je me suis donc transformé en femme, en Miss Knife. C’est une créature de rêve dans tous les sens du terme. Je l’aime parce qu’elle représente tous les vécus de toutes les figures de femmes que j’ai rencontrées, admirées, ou imaginées. J’ai été élevé dans une boutique de mode, avec ma mère qui cousait et coupait des tissus ; elle appréciait beaucoup les bijoux. Miss Knife en a hérité : elle change de costumes, elle est couverte de bijoux. Il me semble aujourd’hui que les actrices ont du mal à assumer leur féminité. Elles sont plutôt garçons manqués, sans doute parce que l’écrasante majorité des metteurs en scène de théâtre est constituée d’hommes. Et qu’ils ne savent pas aller vers le désir féminin : ils formatent les filles comme les garçons. En tous cas, pour moi, c’était une évidence que d’inventer et d’incarner ce personnage de chanteuse de cabaret. J’avais cela au plus profond de moi-même. Je ne jouais pas Miss Knife, elle faisait partie de moi. Elle, c’était moi.Quand je me travestissais, je ne faisais pas cas de mon identité sexuelle. On n’est pas assigné à son identité sexuelle lorsque l’on fait le travesti.Olivier Py, dans Manifeste féministe de Laure Adler (Autrement, 2011)

Miss Knife chante Olivier Py
Miss Knife chante Olivier Py © Alain Fonteray

programme du récital (sous réserve de modifications)

  1. La Vie d’artiste2. Dans un théâtre noir3. Le rôle est trop court4. Par la fenêtre5. Chanson de l’Apocalypse6. Un enfant s’ennuyait7. Chanson des perdants8. Valse d’espérance musicale9. Châtiment de la nuit10. Ne parlez pas d’amour11. L’Éternité12. Tous coupables13. Le Paradis perdu14. Les Amours sans promesses15. Valse d’espérance chantée

Autour du spectacle

  • dialogues : À l'issue de la représentation, Olivier Py et l'équipe artistique vous retrouvent au foyer-bar pour échanger à chaud sur le spectacle. Le mardi 23 octobre - entrée libre-préludes : Avant la représentation, le musicologue Jacques Amblard vient nous éclairer sur le récital, en salle Christian-Bérard. Le jeudi 25 octobre de 19h à 19h30 - entrée libre- Le CD Miss Knife chante Olivier Py . Miss Knife revient avec quinze nouvelles chansons, dix ans après son premier tour de chant* et sesballades espiègles et poétiques.est en vente à l’Athénée, avant et après les représentations du spectacle
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.