LeThéâtre de la Villepropose une création d'Olivier Py,Orlando ou l'impatience, de la tragédie à la farce !

Le jeune héros d’Olivier Py , Orlando , part à la recherche de son père inconnu. Il est conduit par sa mère actrice sur une série de fausses pistes.Orlando ou l’Impatience peut être considéré comme une pièce-manifeste qui nous entraîne dans un voyage traversé de questionnements contemporains qui sont ceux, à des degrés divers, de toute l’œuvre poétique d’Olivier Py : « le » politique, l’art, le sexe, la foi, la philosophie… Les thèmes se croisent sous la plume du poète et l’œil du metteur en scène, toujours entre ciel et terre, ne négligeant ni l’un ni l’autre, mais en les mettant en relation sur le plateau du théâtre, lieu exemplaire et incontournable de confrontation et d’engagement. Face à chaque père potentiel, Orlando découvre une forme possible de théâtre. La tragédie politique, la comédie érotique, l’épopée historique, la farce philosophique… Tout ce qui habite le théâtre d’Olivier Py est ici, présent, dans une comédie, où le rire moqueur côtoie l’ironie mordante d’un artiste toujours sincère et désespérément joyeux. Jean-François Perrier pour le Festival d’Avignon

Orlando ou l'Impatience  une création d'Oliver Py
Orlando ou l'Impatience une création d'Oliver Py © RdL Théâtre de la Ville

Distribution

Texte & mise en scène : Olivier Py Scénographie, décor, costumes & maquillage : Pierre-André Weitz Lumières : Bertrand Killy Musique : Stéphane Leach AvecJean-Damien Barbin, Laure Calamy, Eddie Chignara, Matthieu Dessertine, Philippe Girard, Mireille Herbstmeyer, Stéphane Leach, François MichonneauOrlando ou l’Impatience est publié aux Éditions Actes Sud-Papiers, juin 2014.Création à la FabricA dans le cadre de la 68e édition du Festival d’Avignon-juillet 2014.

Orlando ou l'Impatience  une création d'Oliver Py
Orlando ou l'Impatience une création d'Oliver Py © Olivier Py

Aller plus loin

Olivier Py dans L'invité du samedi avec Fabrice Drouelle (10/05/14)Olivier Py dans Le petit journal des festivals du 7/9 de l'été (07/07/14)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.