mise en scène de Stanislas Nordey avec Emmanuelle Béart, Claire ingrid Cottanceau, Raoul Fernandez, Moanda Daddy Kamono, Olivier Mellano, Annie Mercier, Stanislas Nordey, Véronique Nordey, Richard Sammut, Laurent Sauvage et en alternance Zaccharie Dor, Cosmo Giros

Par les villages

Par les villages est une pièce publiée en 1981, le dernier volet d’une tétralogie composée de Lent Retour (1979), La Leçon de la sainte Victoire (1980) et Histoire d’enfant (1981), quatre oeuvres qui, nous dit Peter Handke, sont comme une amplification sur plusieurs personnages du point de départ qu’est l’enfant : “J’ai engagé de faire renaître toute l’innocence qui était en moi avant que j’écrive ma première phase littéraire.

Par les villages de Peter Handke
Par les villages de Peter Handke © Elizabeth Carecchio

Par les villages se construit autour des retrouvailles de frères et soeur à l’occasion de l’héritage de la maison familiale. L’aîné, Gregor, a quitté depuis longtemps son village natal. Il s’est établi en ville et est devenu écrivain. Hans et Sophie, demeurés au village, mènent une vie beaucoup plus modeste. Trajectoires et conditions sociales opposées, désirs d’émancipation ou de retour aux sources, tels sont les ressorts de ce que Peter Handke appelle son“poème dramatique” . Par les villages est un monde de poésie dans lequel l’auteur, comme son double littéraire Gregor, évoque les maux et la confusion de la société actuelle . À travers cette confrontation familiale au coeur d’un petit village d’Europe centrale, Peter Handke invite le spectateur à se forger sa propre vision de l’humanité.Pour lui, c’est notre regard qui crée le réel et, plus encore, les mots qui nous viennent pour le décrire.

Note d’intention

Je connais le texte de Peter Handke depuis toujours me semble-t-il.Il charrie le monde, la famille, l’espoir en l’art. C’est un poème dramatique tel que le qualifie l’auteur et là encore, il est poème comme l’Odyssée d’Homère et dramatique comme l’Orestie d’Eschyle.Je prends ces analogies à dessein: la pièce commence par le retour d’un enfant prodigue dans sa patrie – ce pourrait être Ulysse – et elle se termine par l’annonce de l’avènement d’un nouveau monde où l’art sauvera l’homme. Et c’est bien évidemment une nouvelle Athéna qui survient pour parachever la tragédie et la transfigurer.

Par les villages de Peter Handke
Par les villages de Peter Handke © Elizabeth Carecchio

Entre-temps il y a une fable, une histoire de famille, de transmission. La mort de l’ancien monde (les parents) et la promesse d’un demain (l’enfant); il y a l’opposition entre les deux frères, l’ouvrier et l’intellectuel; il y a le chant des ouvriers sur le chantier, choeur improbable; la complainte de l’intendante et le cri de la vieille femme.Il y a la guerre, une guerre dans l’acceptation de la définition qu’en donne Jean-Luc Lagarce dans Le Pays lointain (réécriture brillante et troublante de Par les villages), c’est-à-dire une guerre d’après les guerres, une guerre où les mots sont les armes.Pour l’incarner, neuf acteurs et actrices, convoqués ici comme des solistes solidaires , personnalités fortes et complémentaires, pour la plupart fidèles de l’aventure qui est la mienne (Richard Sammut, Raoul Fernandez, Emmanuelle Béart, Laurent Sauvage, Moanda Daddy Kamono, Véronique Nordey, Claire ingrid Cottanceau et... moi-même) mais aussi de nouveaux visages invités comme Annie Mercier.Stanislas Nordey, octobre 2012

Par les villages de Peter Handke
Par les villages de Peter Handke © Elizabeth Carecchio

En tournée

MCB° Bourges - 5, 6, 7 décembre La Filature, Scène nationale de Mulhouse - 12, 13, 14 décembre Le Parvis, Scène nationale de Tarbes - 19 et 20 décembre - 2014 La Comédie de Reims - 9, 10, et 11 janvier L’Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry - 16, 17, 18 janvier La Comédie de Clermont-Ferrand - 23, 24, 25 janvier La MC2 : Grenoble - 30, 31 janvier et le 1er février Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène nationale - 6, 7, 8 février Centre Dramatique d'Orléans/Loiret/Centre - 13 et 14 février La Comédie de Saint-Étienne - 19, 20 et 21 février 2014

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.