La nuit de sa tentative de suicide en juillet 1940, Jean Moulin était enfermé avec un tirailleur sénégalais. Etrange ironie de l’histoire : c’est précisément parce qu’il avait refusé de signer l’aveu de crimes supposément commis par ces mêmes tirailleurs, qu’il s’était retrouvé pour la première fois de sa vie dans une cellule. Craignant de finir par craquer face aux pressions de l’occupant nazi, il avait tenté de mettre fin à ses jours. Qu’on-t-ils pu se dire ? Se sont-ils même parlés ? Le Noir et le Blanc. Le futur symbole national et l’oublié de l’histoire…. Le héros et l’anonyme !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.