Quills raconte l’histoire imaginée du marquis de Sade, aux derniers jours de sa vie, enfermé à la prison de Charenton.

Quills
Quills © Stéphane Bourgeois

Alors que le directeur de l’établissement croit pouvoir réhabiliter cet homme qui sa vie durant a exploré par sa plume les interdits de l’être humain, Sade parvient par d’astucieux stratagèmes à faire publier ses récits sulfureux. 

Censure et liberté d’expression s’entrechoquent et s’affrontent dans cette pièce qui questionne la responsabilité de l’artiste face aux répercussions de son oeuvre. 

QUILLS
QUILLS / Stéphane Bourgeois

C’est dans un traitement jubilatoire que Doug Wright, auteur américain, et que Robert Lepage dans une mise en scène et une interprétation jouissives, s’emparent de ce personnage majeur de la littérature, Sade dans Quills à La Colline - Théâtre National, Paris . 

► Distribution 

texte Doug Wright traduction Jean-Pierre Cloutier mise en scène et espace scénique : Jean-Pierre Cloutier, Robert Lepage/Ex Machina 

avec Pierre-Yves Cardinal, Érika Gagnon, Pierre-Olivier Grondin, Pierre Lebeau, Robert Lepage, Mary-Lee Picknell 

assistance à la mise en scène : Adèle Saint-Amand, lumières : Lucie Bazzo, environnement sonore : Antoine Bédard, costumes : Sébastien Dionne, collaboration à la scénographie : Christian Fontaine, accessoires : Sylvie Courbron, perruques : Richard Hansen, maquillages : Gabrielle Brulotte

QUILLS
QUILLS / Stéphane Bourgeois
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.