Avec beaucoup de doigté, Since She déclare son amour à Pina, depuis les terres athéniennes d’un théâtre d’images où le corps est inéluctablement lié à edafos, nom de la première compagnie de théâtre créée par Papaioannou : la terre.

Neues Stück I Seit sie - Ein Stück von Dimitiris Papaioannou
Neues Stück I Seit sie - Ein Stück von Dimitiris Papaioannou © Julian Mommert

Since She  joue sur un double sens. Mais que l’on comprenne le « since » dans son acception temporelle (Depuis qu’elle) ou causale (Puisqu’elle), rien n’y fait : la phrase reste inachevée, comme la vie et l’oeuvre de Pina Bausch. La suspension en dit long sur la douleur de la perte et sur l’incertitude qui a, depuis, frappé la compagnie. 

Pour permettre un nouveau départ, Dimitris Papaioannou fut invité à devenir, en 2018, le premier chorégraphe à créer une pièce grand format avec le Tanztheater Wuppertal, fort d’une troupe en partie renouvelée et d’une nouvelle directrice artistique. L’objectif : défier les danseurs, tout en étant à leur écoute. C’est dans cet esprit que Dimitris Papaioannou arriva à Wuppertal avec tout son univers chorégraphique, graphique et iconographique, pour l’ouvrir à celui de Pina Bausch et inviter les danseurs à s’aventurer sur son propre terrain, où se croisent des figures mythologiques, recomposées par un imaginaire prolifique. 

Seit sie - Ein Stück von Dimitris Papaioannou
Seit sie - Ein Stück von Dimitris Papaioannou / Nikos Dragonas

Ce fut un langage tout à fait nouveau pour les anciens comme Ophelia Young, Michael Strecker ou Ruth Amaranthe, mais non moins une aventure pour la nouvelle génération ainsi que pour Papaioannou lui-même, plutôt habitué à choisir des interprètes qui ne viennent pas de la danse pour les former entièrement à sa vision du mouvement. Car le prodige d’Athènes aborde le corps avant tout en plasticien, si ce n’est en peintre.

Ayant étudié les beaux-arts avant de devenir dessinateur, Papaioannou part toujours d’images qu’il esquisse sur papier, pour tenter de les réaliser sur scène en dépassant les limites du corps. D’où ses inventions déconcertantes et l’acuité des effets d’illusion, dans un théâtre chorégraphique qu’il qualifie de « cirque absurde ».

Directeur artistique des cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux Olympiques d’Athènes en 2004, Papaioannou dédia des imageries à la fois grandioses et contemporaines à Apollon et Dionysos. Ses références iconographiques puisent dans les racines universelles de la culture européenne. Cela a donné les grands succès récents, Still Life et The Great Tamer qui revisitent la mythologie antique, mais aussi la Renaissance. 

Neues Stück I_Seit sie - Ein Stück von Dimitiris Papaioannou
Neues Stück I_Seit sie - Ein Stück von Dimitiris Papaioannou / Julian Mommert

Les sources ne sont donc pas les mêmes que chez Pina Bausch qui partait toujours du vécu et de la personnalité des interprètes. Mais dans Since She, la rencontre a lieu, surtout en territoire méditerranéen. Dans certains tableaux, les clins d’oeil vont à Palermo Palermo de Bausch et à l’omniprésence des icônes chrétiennes, de la Vierge Marie à Saint Sébastien. Dans d’autres, surgissent la Toison d’or et la Gorgone. Mais Since She revisite autant la chaise, symbole iconique de Pina Bausch depuis Café Müller, ainsi que les fameuses robes si légères et les rapports ironiquement cruels entre les femmes et les hommes. 

Source Th. H. Théâtre de la Ville

►►► Distribution

  • Conçue et dirigée par DIMITRIS PAPAIOANNOU
  • Directrice de répétition BARBARA KAUFMANN
  • Avec RUTH AMARANTE, MICHAEL CARTER, SILVIA FARIAS HEREDIA, DITTA MIRANDA JASJFI, SCOTT JENNINGS, MILAN KAMPFER, BLANCA NOGUEROL RAMÍREZ, BREANNA O’MARA, FRANKO SCHMIDT, AZUSA SEYAMA, EKATERINA SHUSHAKOVA, JULIE ANNE STANZAK, OLEG STEPANOV, JULIAN STIERLE, MICHAEL STRECKER, TSAI-WEI TIEN, OPHELIA YOUNG
  • COPRODUCTION Théâtre de la Ville-Paris – La Villette-Paris – Sadler’s Wells-Londres – Holland Festival-Amsterdam – Onassis Cultural Centre-Athènes.
Neues Stück I_Seit sie - Ein Stück von Dimitiris Papaioannou
Neues Stück I_Seit sie - Ein Stück von Dimitiris Papaioannou / Julian Mommert
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.