5 spectacles à couper le souffle, sur scène !

Temps danse
Temps danse © Le Monfort Théâtre

Temps Danse, le festival chorégraphique du Monfort, propose cinq spectacles envoûtants, chacun à l’affiche pour quatre représentations.

►►► JE VOUS ÉCOUTE - 8 > 11 SEPT. 2021 - JULIEN LEPREUX - BORA WEE

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Je vous écoute est un duo franco-coréen, né de la rencontre entre Bora Wee, danseuse-chorégraphe et Julien Lepreux, créateur sonore. Entre cérémonie méditative, performance dansée et installation sonore, ce spectacle évolutif questionne notre capacité d’abstraction.

À l’heure où les technologies de communications envahissent notre quotidien et révèlent plus que jamais nos différences et nos contradictions, comment retrouver le lien invisible qui nous relie les uns aux autres ?

Un ballet d’objets dupliqués où haut-parleurs, câbles, micros et pieds de micros se détournent peu à peu de leur usage primaire pour devenir à la fois fétiches et purs objets graphiques. Impulsés par la danse chamanique de Bora Wee et la musique progressive, ces mouvements de corps-objets dessinent de multiples trajectoires, délimitent des espaces, s’agglutinent ou s’effacent sur le tapis de danse blanc comme une calligraphie mouvante.

► Distribution

  • Conception & interprétation : Julien Lepreux & Bora Wee
  • Chorégraphie : Bora Wee
  • Création sonore : Julien Lepreux
  • Regard extérieur : Jihye Jung
  • Création lumière : Frédéric Stoll
  • Costume : Insook Choi
  • Collaboration artistique Frédéric Stoll, Sébastien Ronsse 
  • Regard extérieur Jihyé Jung, Pierre Cartonnet
  • Production & diffusion : Boite Noire Gabrielle Dupas & Sébastien Ronsse

►►► FARO FARO - 8 > 11 SEPT. 2021 - MASSIDI ADIATOU / COMPAGNIE N’SOLEH

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sur un ring de boxe échauffé par la ferveur débordante du coupé-décalé, du break dance et des danses traditionnelles africaines, Faro Faro réunit une équipe de danseuses et danseurs issu.e.s des rues d’Abidjan en une pièce explosive.

Grande personnalité de la danse en Côte d’Ivoire, Massidi Adiatou puise pour cette pièce son énergie dans les danses sociales des rues. Il cristallise ainsi la folle énergie des nuits d’Abidjan et redore le blason des sous-cultures qui forgent l’identité d’une génération trop souvent ignorée.

► Distribution

  • Direction artistique et chorégraphique, scénographie et costumes Massidi Adiatou
  • Assistant-chorégraphe et régisseur général Fernand Irie
  • Création lumières Sam Bapes
  • Musicien Seydou Kienou
  • Danseurs et interprètes Jean-Luc Stéphane Tehe, Joulkanaya Kiebre, Gnahoua Christ-Junior Dogbole, Mariama Adiatu, Bamoussa Diomande, David Martial Azokou, Media Thie Bakayoko, Alex Jordan Adou Amonkon, Zlangnan Sandrine Bieu
  • Diffusion Patrick Gufflet
  • Photos et vidéos Laurent Diby

►►► WORK - 15 > 18 SEPT. 2021 - CLAUDIO STELLATO

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Entre cirque, danse et arts plastiques, à la frontière de la performance, l’inclassable Claudio Stellato se lance avec Work dans un « bricolage artistique ». Des clous, du bois, de la peinture, quelques outils et des gestes quotidiens qui nous semblent sans importance sont revisités et transformés dans un atelier de bricolage fantastique. Ici, les efforts physiques sont poussés jusqu’à l’épuisement pour un résultat parfois absurde.

La matière évolue et la scène se métamorphose sous nos yeux. On voit la création d’une œuvre d’art, ses mutations lentes parfois illogiques. À travers ce mariage inédit du corps et de la matière, le bricolage perd de sa banalité pour devenir extraordinaire, spectaculaire !

► Distribution

  • Interprètes Joris Baltz, Oscar De Nova De La Fuente, Mathieu Delangle, Nathalie Maufroy
  • Conception et mise en scène Claudio Stellato
  • Administration et diffusion Laëtitia Miranda-Neri

►►► POUR SORTIR AU JOUR - 15 > 18 SEPT. 2021 - OLIVIER DUBOIS

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Douze ans après avoir signé sa première chorégraphie, Olivier Dubois livre un solo intime qui explore les recoins de la mémoire du corps et sa capacité à nous raconter une histoire de l’art. Olivier Dubois a dansé avec les plus grands et porté ses œuvres sur les scènes les plus prestigieuses.

Pour ce nouveau spectacle, il se présente seul sur le plateau. Sans artifice ni plan de repli, le chorégraphe et danseur se prête avec humour à un jeu qui pourrait tour à tour prendre la forme d’un tribunal ou d’un peep-show, voire d’une dissection. Soumis à un processus aléatoire mené par le public et dont il a lui-même fixé les règles, Olivier Dubois rend visite à quelques-uns des soixante spectacles auxquels il a pris part depuis le début de sa carrière. Inspiré par le Livre des Morts de l’Égypte ancienne, il embarque dans une traversée de fragments de danse pour mieux fouiller l’artiste, chercher dans le corps de l’interprète ce qui fait chef-d’œuvre et lire dans ses entrailles une possible destinée.

En résulte un spectacle hautement singulier en forme de véritable renaissance, plein d’humour et de tendresse.

► Distribution

  • Création Olivier Dubois
  • Interprète Olivier Dubois
  • Régie générale et son François Caffenne
  • Production Compagnie Olivier Dubois I COD

►►► ROBOT, L’AMOUR ÉTERNEL - 22 > 25 SEPT. 2021 - KAORI ITO

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Avec poésie et dérision, Kaori Ito explore son quotidien d’artiste. Sa routine voyageuse.

Après avoir dansé avec son père puis avec son compagnon et donné naissance à un petit garçon, Kaori Ito se retrouve face à elle-même, confrontée à sa vie d’artiste en perpétuel mouvement. Elle se retrouve avec cette sensation très contemporaine que le temps s’accélère.

Sur un plateau blanc percé d’ouvertures, son corps apparaît et disparaît par fragments – ici une jambe, là un visage grimaçant, tout autour des moulages de ses membres – tandis que la voix électronique d’un assistant téléphonique égrène les séquences de ses journées millimétrées. Surgissent alors, de cette vie de robot, les seuls enjeux qui vaillent : accepter la mort, donner la vie. Une performance poétique au propos universel.

► Distribution

  • De et avec Kaori Ito
  • Texte, mise en scène et chorégraphie Kaori Ito
  • Collaboration à la chorégraphie Gabriel Wong
  • Collaboration univers plastique Erhard Stiefel et Aurore Thibout
  • Composition Joan Cambon
  • Direction technique et création lumière Arno Veyrat
  • Manipulation et régie plateau Yann Ledebt
  • Regards extérieurs Julien Mages, Zaven Paré (roboticien), Jean-Yves Ruf
  • Assistante à la chorégraphie Chiharu Mamiya
  • Régie générale et design sonore Adrien Maury
  • Régie lumière François Dareys
  • Régie son Adrien Maury, Coline Honnons (en alternance)
  • Décor Pierre Dequivre, Delphine Houdas et Cyril Trupin