Avec le temps qui passe où sont nos vies rêvées ? Le MAC de Créteil ouvre ses portes à Maguy Marin pour un pas de danse, Umwelt .

De larges panneaux verticaux barrent toute la largeur du plateau et servent magistralement le théâtre des illusions de Maguy Marin.

Umwelt de Maguy Marin
Umwelt de Maguy Marin © Christian Ganet

Dès l’amorce de la pièce, les guitares électriques saturent l’espace, font vibrer la scène et installent un climat menaçant.

Umwelt , c’est toute l’humanité en une succession de séquences : baisers furtifs ou étreintes qui se ratent, corps nus et robes de bal, sac poubelle ou bouquet de fleurs, le quotidien défile de petites choses, de presque rien et pourtant il nous semble que c’est l’essentiel. Force de la radicalité et de l’épure. Un ouragan destructeur gronde mais les 9 danseurs inexorablement poursuivent leur chemin même si la dévastation couve. On admire la vélocité des interprètes parfaitement synchronisés pour cette chorégraphie au millimètre.Un autre versant du travail puissant de Maguy Marin , chorégraphe et philosophe, jouant des apparitions, des effets de symbiose et d’illusion entre les mouvements des danseurs et les vibrations des miroirs et taillant fermement dans la réalité.

"Des gens qui pleurent, se battent, boivent leur café, une mère qui embrasse son enfant, tout ça se côtoie, tout ça vit ensemble....". Et c'est bien de cela qu'il s'agit, de ces éclats de vie ordinaire où tout un chacun peut se reconnaître.

Maguy Marin

En dépit des réactions parfois violentes qui l’ont accompagnée, Umwelt n’est pas une pièce de rupture dans le parcours de Maguy Marin .

Umwelt de Maguy Marin
Umwelt de Maguy Marin © Christian Ganet

Si la simplicité du dispositif et la quotidienneté des gestes qu’on y trouve procèdent d’un lent travail d’épure, on peut en retrouver des germes et des esquisses très tôt dans son œuvre. Pour décrire la littéralité du geste quotidien, Maguy Marin retrouve le dispositif d’intermittence propre au pré-cinéma : comme le zootrope, tambour en rotation dont les fentes permettent de reconstituer un mouvement, les panneaux d’Umwelt font de l’intervalle le mode d’apparition du geste.

Distribution

Conception : Maguy Marin Avec Ulises Alvarez, Charlie Aubry, Kais Chouibi, Estelle Clément Bealem, Laura Frigato, Cathy Polo, Agnès Potié, Marcelo Sepulveda Rossel, Ennio Sammarco Dispositif sonore et musique: Denis Mariotte Lumière : Alexandre Béneteaud Costumes : Nelly Geyres Son : Antoine Garry Assistante : Cathy Polo

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.