Le 5 juin 2013, Clément Méric, membre de l’Action antifasciste Paris-Banlieue et de Solidaires Étudiant-e-s, meurt à la suite d'une rixe avec un groupe des Jeunesses nationalistes révolutionnaires d'extrême droite.

L'annonce de sa mort déclenche une vague d'indignation ; des manifestations sont organisées dans plusieurs villes de France.

Cette affaire conduit à la dissolution du groupe "Troisième Voie", dont étaient issus les skinheads, et son service d'ordre, les Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR).