La maladie d'Alzheimer provoque des troubles de la mémoire, de la pensée et du comportement. Cette affection du cerveau a été découverte en 1906 par le médecin psychiatre et neurologue allemand Alois Alzheimer.

C'est la forme la plus commune de démence,elle représente 60 à 70 % des cas de démence dans le monde. La maladie est dite "neuro-dégénérative", c’est-à-dire qu’elle entraîne une disparition progressive des neurones. Ceux qui sont situés dans l’hippocampe (siège de la mémoire) sont les premiers atteints. D'autres zones du cerveau sont ensuite progressivement impactées : disparition des capacités d’orientation dans le temps et dans l’espace, de reconnaissance des objets et des personnes, d’utilisation du langage, de raisonnement, de réflexion… Le malade perd progressivement ses facultés cognitives et son autonomie.

En France, 900 000 personnes vivent aujourd’hui avec la maladie d’Alzheimer ou une pathologie dite apparentée - mais seules 50 % des personnes malades seraient diagnostiquées selon France Alzheimer. C'est la quatrième cause de mortalité en France.

Bien que la grande majorité des personnes atteintes de cette maladie aient 65 ans ou plus, Alzheimer n’est pas seulement une "maladie de la vieillesse" et peut toucher des personnes plus jeunes. 

À ce jour, la maladie d’Alzheimer est incurable. Des traitements existent cependant (Aricept, Reminyl, Exelon et Ebixa), ils permettent de ralentir temporairement l’aggravation des symptômes de démence. Et, bien sûr, la recherche continue. 

Voir plus