Le 30 octobre, le corps en partie calciné d'Alexia Daval, une employée de banque de 29 ans, était retrouvé dissimulé sous des branchages, dans un bois situé à quelques kilom...

Le 30 octobre, le corps en partie calciné d'Alexia Daval, une employée de banque de 29 ans, était retrouvé dissimulé sous des branchages, dans un bois situé à quelques kilomètres du domicile des Daval à Gray-la-Ville (Haute-Saône).
Son mari, Jonathann avait signalé deux jours plus tôt la disparition de son épouse lors d'un jogging. Les jours suivants, le visage baigné de larmes du trentenaire s'affichait dans les médias.
Mais en janvier 2018, le veuf éploré, placé en garde à vue, craque et avoue le meurtre de sa femme, survenu selon lui lors d'une violente dispute.
S'en suivent deux années d'instruction durant lesquelles Jonathann livrera plusieurs versions, se rétractant, puis accusant son beau-frère, avant de reconnaître de nouveau le meurtre lors d'une audition bouleversante devant le juge d'instruction. En juin 2019, il avouera enfin lors de la reconstitution avoir incendié la dépouille d'Alexia.
Le procès a commencé le 16 novembre 2020, devant les assises de la Haute-Saône, à Vesoul.