Conçu par la newsletter Sorocité, ce cahier de vacances se veut engagé. Au programme : des tests, des jeux, et surtout des combats féministes abordés avec humour.

Illustration de couverture du cahier de vacances féministe Sorocité.
Illustration de couverture du cahier de vacances féministe Sorocité. © Héloïse Niord-Méry

"Pas du tout approuvé par l'Éducation nationale car en écriture inclusive", ironisent les créatrices de ce cahier de vacances féministe sur la première page de couverture. Un clin d’œil à la décision de ce ministère d’interdire son usage dans le cadre de l’enseignement scolaire. "L’adoption de certaines règles relevant de l’écriture inclusive modifie en effet le respect des règles d’accords usuels attendues", avait indiqué le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, au début du mois de mai.

À quelques jours des grandes vacances d’été, après avoir réservé votre hébergement, vos billets de train ou d’avion, vous cherchez sans doute de quoi vous occuper au bord de la piscine ou sur votre transat à la plage. La newsletter féministe Sorocité vous propose un cahier de vacances dit "féministe", que vous avez peut-être déjà eu sur votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur l’été dernier. Après une première édition concluante en 2020, alors qu’il n’était disponible qu’en PDF, le cahier de vacances revient cette fois-ci au format papier. 44 pages que vous pourrez emporter partout avec vous. 

Un cahier de vacances engagé

Un cahier de vacances qui se veut "à l’ancienne" mais qui est revisité. Pour se divertir, des exercices de maths, des leçons d’histoire, des mots croisés et surtout du féminisme à gogo. Au final, Sorocité reprend le concept traditionnel du cahier de vacances en déclinant les rubriques par matières avec un trait d'humour. "Dans nos newsletters, nos sujets sont assez sérieux, on se disait que ça serait sympa de faire une publication beaucoup plus légère", raconte Léa Drouelle, co-fondatrice de Sorocité.

Réviser votre féminisme cet été

Pour commencer, vous pourrez aborder la philosophie avec une question : c’est quoi la féminité ? Vous avez quatre heures. Mais au-delà de cette question, essentielle mais difficile car la réponse est personnelle, les journalistes de Sorocité s’attaquent aux combats profonds et ancrés dans la société depuis des siècles. L’histoire du clitoris, par exemple, qui a connu ses heures de gloire et ses traversées du désert, souligne Héloïse Niord-Méry, directrice artistique et co-fondatrice. "La première description détaillée du sexe féminin apparaît à l’Antiquité, au 1er siècle après Jésus-Christ" mais quelques siècles plus tard "André Vésale décrit le clitoris comme une anomalie, une déformation hermaphrodite" jusqu’à l’année 1872 où un embryologiste allemand déclare le clitoris "organe inutile". "Bah voyons", lance Héloïse Niord-Mery.

Autre exemple, les fameux problèmes de maths sur lesquels nous avons tous planché l'été. Ici, ils sont déclinés à la sauce féministe. "Nicolas et Juliette sont en couple avec deux enfants. Nicolas travaille à plein temps et Juliette à temps partiel, 20 heures par semaine. En sachant qu'une année compte 52 semaines et en reprenant la moyenne nationale, combien d'heures en plus à la fin de l'année Juliette aura-t-elle travaillé sur les tâches domestiques non-rémunérées par rapport à Nicolas ?" Le problème pourrait faire sourire mais il met en exergue une inégalité, celle de l'écart salarial entre les femmes et les hommes et la question de la charge mentale. 

Sensibiliser tout en s'amusant

Le cahier de vacances était le support parfaitement adapté pour aborder ces questions, avance Léa Drouelle. Pour alerter, rien de tel que de parler de situations concrètes.

Le féminisme devrait être l'affaire de toutes et de tous

Près de deux euros de plus pour un stick de colle, vingt centimes de plus pour un shampoing si vous êtes une femme, c'est ce que l'on appelle la taxe rose. Une stratégie marketing qui vise à vendre quelques centimes de plus, voire quelques euros, des produits ou des services étiquetés "pour femmes". Ainsi, à la rubrique mathématiques, vous pourrez calculer la différence de montant entre les paniers de Jeanine et de Bernard. Un indice : l'achat d'un gel douche et d'un dentifrice coûte moins cher à Bernard. On apprend aussi qu'une coupe de cheveux dans un salon de coiffure sera de 39 euros pour une femme et de 22 euros pour un homme, en moyenne.

Sensibiliser tout en s'amusant mais aussi proposer des pratiques se retrouver. Au programme, des conseils pour pratiquer le yoga à plusieurs ou à la maison, pour renouer avec son corps après une agression sexuelle, pour atténuer le stress d'un cancer du sein ou pour apaiser d'éventuelles tensions et douleurs, notamment pendant les menstruations, "loin des postures parfaites qui inondent Instagram"

S'adresser à tous

"Ce cahier s'adresse vraiment à tout le monde", assure Léa Drouelle. Il y en a pour tous les goûts. Vous pourrez voyager et faire un Tour de France féministe en visitant la maison de George Sand, ou celle de Colette. 

Pas besoin d'avoir bac 12 en féminisme pour nous lire

Plus loin, une partie est même consacrée aux enfants. "Une étude a montré que tous les stéréotypes de genre sont ancrés très tôt dans l'enfance, souvent dès l'entrée à l'école",explique Léa Drouelle. "Plus ces schémas sont ancrés en nous, plus c'est difficile de les déconstruire une fois adulte." C'est avec l'envie de créer un média féministe dans lequel elles pourraient s'adresser au plus grand nombre et communiquer avec leurs lectrices que ces cinq femmes se sont liées professionnellement. 

Derrière ces pages, se cachent quatre femmes journalistes et une directrice artistique, qui travaillent sur ce projet sur leur temps libre. Proposé en prévente à 10 euros, 484 lecteurs et lectrices l'ont commandé et ont participé à la cagnotte lancée par Sorocité sur Hello Asso. Au total, la newsletter a récolté plus de 7 000 euros. Une somme qui servira à financer l'impression et les frais d'envoi du cahier de vacances. "5% des bénéfices sont reversés à une association, MaMaMa, une banque alimentaire pour les mères en situation de précarité", explique Léa Drouelle. 

Un cahier de vacances, qui vous servira à "réviser votre féminisme" cet été, et que vous pouvez encore commander ici

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix