Un casque qu'on peut dégonfler et mettre dans sa poche. C'est l'idée qu'a eue la société Bumpair, basée à Vitry sur Seine. Il devrait arriver dans les agences de location de trottinettes et de vélo en île de France en 2020. L'entreprise devrait ensuite le proposer aux particuliers pour les encourager à s'équiper.

Thomas Pandraud et Thimothée Bergeret, les fondateurs de Bumpair
Thomas Pandraud et Thimothée Bergeret, les fondateurs de Bumpair © Radio France / Marianne Yotis

C'est en partant du constat que beaucoup d'utilisateurs de vélo ou de trottinettes électriques ne sont pas équipés d'un casque, que deux amis, Thomas Pandraud et Thimothée Bergeret ont eu l'idée de créer le casque gonflable.

"L'un de nos proches a eu un accident de vélo alors qu'il ne portait pas de casque. Il a eu un traumatisme crânien avec des séquelles. Du coup on s'est vraiment attachés à résoudre la problématique de l'encombrement du casque et donc à la solution du casque pliable qui se range dans la poche", raconte Thomas Pandraud, fondateur de Bumpair.

Le casque pèse 90 grammes, il est deux fois plus léger qu'un casque de vélo normal
Le casque pèse 90 grammes, il est deux fois plus léger qu'un casque de vélo normal © Radio France / Marianne Yotis

Le casque pèse 90 grammes soit deux fois moins qu'un casque de vélo normal. Pour Thomas Pandraud, il est aussi plus sûr. "C'est le volume d'air compris dans le casque qui permet lors d'un impact de répartir davantage l'énergie et d'offrir une meilleure dissipation et donc de protéger davantage le crâne et donc le cerveau de l'utilisateur", explique-t-il.

L'idée est aussi que s'équiper ne prenne que quelques secondes : "J'ai coché dans l'application de la trottinette que je voulais être protégé, donc le casque va se gonfler et va s'offrir à moi et même temps que je vais déverrouiller la trottinette, montre Thomas Pandraud. Une fois le trajet fini, j'enlève le casque, je le dégonfle en quelques secondes et il suffit de le ranger pour le rendre disponible pour l'utilisateur suivant."

Une fois l'utilisation terminée, le casque peut être dégonflé à l'aide d'une aiguille puis rangé dans un boitier situé sur le guidon de la trottinette
Une fois l'utilisation terminée, le casque peut être dégonflé à l'aide d'une aiguille puis rangé dans un boitier situé sur le guidon de la trottinette © Radio France / Marianne Yotis

Le casque sera d'abord proposé aux sociétés de location. Il pourrait ensuite arriver chez les particuliers.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.