Créé par deux ingénieurs français, le robot Pazzi peut préparer une pizza en seulement quatre minutes. Ses inventeurs ont bouclé une deuxième levée de fond. Ils ouvriront leur premier restaurant autonome à l'automne 2019.

Pazzi, le robot pizzaiolo
Pazzi, le robot pizzaiolo © Ekim

C'est une immense machine pourvue de bras, de fours, de réfrigérateurs et même d'un lave-vaisselle. En quatre minutes, Pazzi étale la pâte, dispose la garniture, cuit et dépose la pizza dans un carton. Il est capable de produire 100 pizzas à l'heure. Au lancement, Pazzi proposera plusieurs recettes, mais à terme, il sera possible de composer soit même sa pizza, en choisissant le dosage précis de chacun des ingrédients. 

Pazzi à l'oeuvre
Pazzi à l'oeuvre / Ekim

Pazzi est né il y a sept ans dans le garage des parents de Sébastien Roverso et Cyrill Hamon. Fraîchement diplômés d'école d'ingénieur, les deux jeunes hommes mettent tout leur temps et leur énergie pour concevoir une ébauche de ce robot capable d'étaler la pâte, de préparer de cuire et de servir une pizza en un temps record. A l'époque, Sébastien Roverso est convaincu que leur idée vaut de l'or :

J'étais spécialisé en robotique et l'on cherchait une idée dans la restauration. La pizza est le plat le plus rassembleur qui soit. On peut y mettre du jambon, de la merguez, uniquement des légumes ou du fromage. Et puis, la meilleure pizza est celle que l'on compose soit-même

Leur startup Ekim obtient un premier financement de 5 millions d'euros. Le second de 10 millions d'euros, décroché en juin dernier, a permis de renforcer l'équipe, composée en majeure partie d'ingénieurs. Le premier "restaurant autonome" devrait ouvrir fin novembre au centre commercial Val d'Europe, à Marne-la-Vallée, à deux pas de Disneyland Paris. 

Le restaurant autonome de Pazzi
Le restaurant autonome de Pazzi / Ekim

Concurrent de la restauration rapide, Pazzi vise une clientèle pressée, dans les gares, les aéroports, sur les grands boulevards. Mais les concepteurs du robot promettent des ingrédients de qualité. Leur pâte a été créée par Thierry Graffagnino, un pizzaiolo triple champion du monde. Les légumes sont bio, les fromages AOP et les viandes pur muscle, afin de fidéliser la clientèle, confie Sébastien Roverso :

Même si c'est une technologie coûteuse, la robotique permet d'économiser des coûts que nous réinjectons dans les ingrédients. Notre objectif, c'est d'attirer des consommateurs curieux de voir la technologie à l'oeuvre et de les faire revenir pour le goût.

Les créateurs de Pazzi espère ouvrir 1.000 points de vente en cinq ans et souhaitent s'ouvrir rapidement à l'international. Les pizzas seront vendues entre 7 et 14 euros. 

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.