Une enquête de l'Agence mondiale antidopage révèle que 18 haltérophiles, originaires de six pays différents, auraient eu recours à des personnes leur ressemblant pour fournir des échantillons d'urine propre.

Comment passer les contrôles antidopage quand on est haltérophile et chargé ?
Comment passer les contrôles antidopage quand on est haltérophile et chargé ? © AFP / DPA Picture-Alliance/GES-Sportfoto/Edith Geuppert

Voilà une méthode de triche très insolite utilisée par des sportifs : l’agence mondiale antidopage publiait vendredi les conclusions d’une enquête lancée en 2017 qui révèlent que pour échapper aux contrôles, des haltérophiles auraient eu recours à des sosies. Des personnes très ressemblantes, tant au niveau des traits du visage que de la musculature, qui se seraient tout simplement présentés au laboratoire à la place des originaux pour fournir des échantillons d’urine propre. Et ça a marché ! Pendant un temps qui n’a pas encore été déterminé.

Source anonyme

Comme souvent, dans ces affaires de dopage, cela part d’une source anonyme qui pousse les enquêteurs à réexaminer les prélèvements. "La méthode utilisée est la comparaison d'ADN de deux différents échantillons", explique Francesca Rossi, directrice du département de contrôle de l’agence française de lutte contre le dopage. "L'un appartenant à l'athlète, l'autre à une personne de substitution." Au total ce sont 18 haltérophiles, originaires de six pays différents, qui auraient ainsi fraudé. Mais l’enquête n’est pas encore terminée et les sanctions pas encore actées. 

"L’haltérophilie est une discipline à risque" affirme Francesca Rossi. "D'abord de part la structure même de la discipline car le rapport de la force est très élevé et d'autre part parce que dans le passé, on a trouvé pas mal de cas positifs." En effet le monde de haltérophilie est empêtré depuis janvier dans un vaste scandale de dopage qui menace son statut olympique : 40 contrôles positifs auraient été dissimulés sous l’ère de l’ancien président de la fédération internationale, depuis démissionnaire.