Plusieurs milliers de vaccinations ont déjà eu lieu a affirmé le ministre de la Santé, le nombre exact sera connu ce mardi. Les autorités sanitaires feront un bilan quotidien de la campagne de vaccination contre le Covid-19, et ce grâce au nouveau système d'information "Vaccin Covid" mis en place lundi.

Au-delà du décompte quotidien, l'objectif de "Vaccin Covid" c'est de permettre la traçabilité et la pharmacovigilance pour chaque vaccination.
Au-delà du décompte quotidien, l'objectif de "Vaccin Covid" c'est de permettre la traçabilité et la pharmacovigilance pour chaque vaccination. © AFP / Pascal GUYOT

En pleine polémique concernant la trop lente mise en place de la campagne de vaccination en France, Olivier Véran a voulu rassurer, lundi, en réaffirmant qu'une centaine d'hôpitaux allaient procéder à la vaccination de leur personnel soignant de plus de 50 ans d'ici à mercredi. Autre promesse du gouvernement, l'installation de premiers centres de vaccination "en ville" d'ici au début du mois de février, pour les personnes âgées ne résidant pas en Ehpad.

Olivier Véran a promis la transparence, via un système d'information quotidien, "Vaccin Covid", mis en place lundi par l'Assurance Maladie et à destination des médecins. Il permettra aux autorités sanitaires de faire un bilan quotidien de la campagne de vaccination contre le Covid-19.

Au-delà du décompte quotidien, l'objectif de "Vaccin Covid" c'est de permettre la traçabilité et la pharmacovigilance pour chaque vaccination. 

Traçabilité et remontée des éventuels effets indésirables 

Seul le médecin y accédera via Ameli pro, le portail des téléservices de l'Assurance maladie, bien connu des professionnels de santé. Consultation pré-vaccinale, première, puis seconde injection, pour chaque étape, le praticien devra y remplir un certain nombre d'informations : tout d'abord si le patient ou son représentant légal consent à cette vaccination, puis quel vaccin lui a été administré, la zone d'injection, le lieu, la date ou encore le numéro de lot. 

Une traçabilité qui permettra, par exemple, de retrouver rapidement les patients en cas d'anomalie sur un lot. "Vaccin Covid" permettra aussi la remontée d'éventuels effets indésirables auprès de l'Agence Nationale de Sécurité des médicaments. 

À l'issue de chaque étape, le médecin pourra imprimer un certificat résumant toutes les informations du vacciné, mais l'Assurance Maladie précise qu'il n'aura aucune autre utilité que celui d'être une trace pour le patient. Elle rappelle que le cadre juridique ne prévoit pas aujourd'hui que ce certificat soit utilisé comme un passeport vaccinal.