Plusieurs hommages musicaux sont rendus ce vendredi aux victimes des attentats du 13 novembre 2015, mais un seul fait office d'hommage "officiel" : une œuvre originale du compositeur franco-libanais Bechara El-Khoury, commandée par la mère d'une victime et jouée par l'Orchestre de Chambre de Paris.

Les musiciens de l'Orchestre de chambre de Paris,  lors d'une répétition du concert "Il fait novembre en mon âme"
Les musiciens de l'Orchestre de chambre de Paris, lors d'une répétition du concert "Il fait novembre en mon âme" © Capture écran Philarmonie de Paris

C'est sur la scène de la Philharmonie de Paris* que l'Orchestre de Chambre de Paris va jouer cette pièce musicale intitulée Il fait novembre en mon âme, du compositeur franco-libanais Bechara El-Khoury. Cette œuvre a été commandée par la mère d'une victime, Louise Albertini, qui a perdu son fils de 39 ans lors de l'attaque dans la salle de concert parisienne. Et c'est à Madrid, devant Guernica de Picasso, que Louise Albertini a cette idée de commande : "Suite à l'émotion que ce tableau avait suscitée, il nous est venu à l'idée que l'État pourrait peut-être faire commande d'une œuvre d'art, comme le gouvernement des Républicains espagnols l'avaient fait à l'égard de Picasso". 

Un hommage sans initiative du président

Elle écrit à Emmanuel Macron qui ne donne pas de suite. Elle se tourne alors vers la Fondation de France et son action des "Nouveaux commanditaires", qui missionne Bruno Messina, directeur du Festival Berlioz, pour accomplir le projet. Leur choix s'accorde sur le compositeur franco-libanais Bechara El-Khoury : "Il s'est avéré qu'un poème symphonique, d'un seul tenant, serait la bonne œuvre, comme un discours. Et puis, il voulait que ce soit une voix de femme, que ce ne soit pas signifiant, que chacun puisse poser ses mots", explique Bruno Messina.

Louise Albertini souhaite que cette œuvre soit jouée partout dans le monde pour honorer Stéphane, son fils, et toutes les victimes du terrorisme.

Une œuvre musicale, c'est donner une autre dimension aux événements. C'est vraiment l'œuvre qui va nous aider à dépasser l'horreur de ces moments-là.

Parmi les autres hommages, non-officiels eux, lors de ce jour de commémoration, le groupe Queens of the Stone Age (dans lequel jouait également Jesse Hugues des Eagles of Death Metal, le groupe de rock qui jouait sur la scène du Bataclan le soir des attentats) a annoncé ce vendredi à 18h un concert acoustique inédit sur sa chaîne YouTube au profit de l'association de victimes Life for Paris, et aussi du fond Nick Alexander, du nom de celui qui tenait le stand 'merchandising' à la sortie du concert des Eagles of Death Metal, et qui fait partie des victimes de l'attaque.

*Concert hommage retransmis vendredi soir à 20h30 depuis la Grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris, sur le site et l'application Philharmonie Live et sur  ARTE Concert, avant une diffusion sur France Musique, le 19 novembre à 20h.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.