Entièrement fabriqué en France, le masque transparent Civility a été imaginé par un entrepreneur français pendant le confinement. Quatorze designers du monde entier et une quinzaine d'ingénieurs français ont participé à son élaboration.

Une start-up française a élaboré un masque transparent éco-responsable et fabriqué en France.
Une start-up française a élaboré un masque transparent éco-responsable et fabriqué en France. © Radio France / Civility

"J’étais à la recherche du masque parfait pour protéger mon enfant, et ceux que j’ai pu trouver sur le marché se sont révélés efficaces mais m’empêchaient de voir les émotions et les sourires de ma fille". C'est ainsi que Pierre Blondon retrace la genèse de son projet de masque transparent. En plein confinement, alors que les masques de protection sont en pénurie, ce jeune entrepreneur français imagine une technologie conciliant confort, sécurité et éco-responsabilité. "La transparence c'était pour retrouver les interactions avec les autres, mais il fallait un bon compromis entre la respirabilité et la filtration en concevant aussi un masque qui puisse durer." Cet ingénieur s'entoure donc d’industriels français et une quinzaine de designeurs à travers le monde sont également mobilisés.

15 designeurs étrangers ont participé à son élaboration

"Il fallait qu'on arrive à inventer le masque de demain que l'on va porter pendant un an, un an et demi, le temps que la médecine élabore un vaccin contre le Covid 19," explique Pierre Blondon. "On a été plus de quatre milliards de personnes confinées dans la monde. Face à une problématique mondiale, c'était très important pour nous de savoir quel était le masque de demain d'un Américain, d'un Européen, d'un Asiatique." Un masque pour lutter contre le coronavirus mais également contre les allergies saisonnières, la pollution et les autres virus. Mais également un masque destiné à tous : des enfants aux personnels soignants, en passant par les sourds et malentendants, les sportifs, les entrepreneurs dans le secteur de l’événementiel ou du tourisme, les commerçants et les restaurateurs.

Un produit qui est également entièrement fabriqué en France : le joint du masque est ainsi fabriqué en TPE, la coque transparente en PET-G, un plastique recyclable. Les masques sont tous fabriqués dans une usine basée à Angoulême en Charente. Sur les côtés, les deux cartouches filtrantes sont fabriquées en Vendée, là où est également installée la partie ingénierie. 

Un masque qui se fait oublier 

Autre impératif que Pierre Blondon s'est imposée :  créer un masque qui sache se faire oublier. 

On voulait allier la contrainte de porter un masque, que ça soit un élément de tous les jours, comme un téléphone, mais qui ne soit pas un gadget. Il fallait un produit qui fasse partie intégrante de nous.

C'est pourquoi le masque a été conçu comme un objet high-tech, ergonomique et léger : il ne pèse que 200 grammes et a des allures futuristes. Il fallait bien évidement ajouter un soupçon d’esthétisme, plusieurs couleurs sont donc disponibles et le masque est personnalisable. Mais cette innovation a un coût : entre 35 et 150 euros le masque selon la gamme, même si son créateur assure qu'il s'avère rentable au bout d'un mois pour un utilisateur de masques chirurgicaux. Cet objet 100% made in France est pour l'heure en pré-commande sur la plateforme de financement participatif Indiegogo.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.