"Ils ne leur manquent plus que la parole" : c'est très certainement ce que vous aimez vous répéter lorsque votre chat ou votre chien communique à sa manière avec vous et semble presque vous parler. Comment expliquer cette relation souvent fusionnelle entre le maître et son animal de compagnie ?

Pourquoi les animaux domestiques et les hommes s'entendent-ils aussi bien ?
Pourquoi les animaux domestiques et les hommes s'entendent-ils aussi bien ? © Getty / Pavlina Popovska

Comme l'homme, l'animal est un "être sensible"

Depuis de nombreuses années maintenant, la recherche scientifique sur les animaux a révolutionné ce que l'homme sait d'eux, sur leurs émotions, leur attachement aux hommes eux-mêmes. Un changement de paradigme que démontrent les études menées à cet égard et qui expliquent combien les animaux domestiques et les hommes s'entendent et se comprennent. 

Le fait est, qu'aujourd'hui, l'homme ne considère plus l'animal domestique comme un bien-meuble, un objet dont l'existence est longtemps restée secondaire dans les priorités humaines. 

Dans l'émission Grand Bien vous Fasse, l’éthologue Jessica Serra, le psychiatre vétérinaire, Claude Béata, et la philosophe, Joëlle Proust, expliquent combien l'animal domestique n'a cessé de gagner en considération et en affection auprès de son maître, devenant un sujet pensant à part entière. Tous deux se comprennent et se répondent selon un mécanisme de communication que les spécialistes décryptent pour vous au micro d'Ali Rebeihi : 

Comme l'explique le psychiatre vétérinaire, spécialiste de l'attachement Claude Béata "il y a un changement de paradigme à la fois juridique qui est traduit par l'introduction en 2015 de cette notion "d'être sensible" pour tous les animaux. Cela a marqué un grand changement du point de vue du regard, notamment scientifique. [...] Dès qu'on commence à s'y intéresser, poursuit-il, les émotions ressenties par l'animal émergent et s'avèrent aussi complexes que celles exprimées par l'humain". 

L'animal sait démontrer sa capacité cognitive (auprès de l'homme). C'est pourquoi émerge la notion claire d'une 'conscience animale'

Conscience animale et conscience humaine s'interpellent et traduisent ainsi une relation affective qui va de soi entre l'homme et l'animal domestique car comme l'explique la philosophe Joëlle Proust "les études ont montré que les animaux arrivent à prévoir leur activité cognitive par des émotions, comme les humains. Ils peuvent orienter leurs décisions en fonction de ce qu'ils prétendent pouvoir faire correctement dans le domaine de la mémoire et dans le domaine de la catégorisation perceptive". 

Il y a ce qu'on peut appeler "une pensée sans langage" de la part de l'animal domestique envers son maître. Pour Joëlle Proust "c'est ce que nous découvrons de plus en plus concrètement dans des décisions que prennent les animaux, des décisions rationnelles par rapport à leurs besoins".

S'ils ne parlent pas, les animaux n'en pensent et n'en comprennent pas moins 

C'est ce qu'explique la chercheuse en éthologie, Jessica Serra, en se rapportant aux nombreux travaux que les chercheurs ont mené en étudiant la réaction de plusieurs chats face aux réactions de leurs propriétaires respectifs : 

"Le chat va très bien détecter les émotions de son maître et va ajuster ses comportements : lorsque le maître va avoir un visage amical ou lorsqu'il va parler de manière joviale, le chat va tout de suite s'approcher, solliciter l'interaction. En revanche, devant une mine colérique, il va se carapater et ne pas s'approcher de son maître. 

Ainsi, explique-t-elle, "même s'il faut toujours rester relatif, le ressenti n'atteint pas une différence de nature entre les émotions chez l'animal et les émotions chez l'humain

Les animaux ont un système très similaire pour gérer les émotions. Ils ressentent très probablement les émotions de la même manière que les humains.

Claude Béata ajoute qu'il y a en plus "chez l'humain, comme chez le chien, une zone qui est dédiée à la compréhension des vocalisations de sa propre espèce, mais aussi une zone dédiée à la vocalisation de l'autre espèce, du chien pour l'homme et de l'homme pour le chien". 

Il y a un décodage émotionnel des vocalisations émises par l’homme qui s'opère chez le chien.

Le chien peut ainsi décoder la balance émotionnelle de ce qu'exprime son maître.

Vice versa, le maître comprend très bien son animal domestique 

En reprenant le cas du chat, Jessica Serra, souligne que l'homme sait lui aussi très bien distinguer les attitudes de son animal domestique. L'éthologue prend l'exemple du chat : "L'homme est capable d'interférer avec l'état mental de son chat juste en écoutant ses miaulements. Il est capable d'identifier dans quel contexte émotionnel il se trouve sans même le voir".

Il existe ainsi un vrai mode de communication entre l'animal domestique et son maître - plus globalement avec l'homme - qui nourrit une relation mutuelle hors du commun. À l'image, par exemple, de ces nombreux moments où le maître capte toutes les réactions, les interactions étonnantes de son animal de compagnie, et qu'il ne manque jamais de relayer sur les réseaux sociaux comme pour partager ce sentiment universel à l'égard des animaux domestiques. 

Aller plus loin

🎧 RÉÉCOUTER - Que se passe-t-il dans la tête des animaux ?

🎧 RÉÉCOUTER - Partageons-nous les mêmes émotions que les animaux ? 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.