"Manger des oranges avant de se coucher empêche de dormir", "le chocolat noir est moins calorique que le chocolat au lait", "le jus de fruit ou la compote équivalent à un fruit", "L’ananas brûle les graisses"... En matière de nutrition, on entend souvent tout et son contraire, signe que la recherche avance.

Quelques idées reçues sur l'alimentation
Quelques idées reçues sur l'alimentation © Getty / Nazar Abbas Photography

Petit tour d’horizon des idées reçues dans le domaine avec des experts : Irène Margaritis de l’ANSES (Agence national de sécurité sanitaire de l’alimentation), Catherine Lacrosnière, nutritionniste, et Sylvain Duval, biologiste. Ils étaient réunis autour d’Ali Rebeihi dans l’émission Grand bien vous fasse. 

"Le chocolat noir est moins calorique que le chocolat au lait"

Irène Margaritis : "Faux. Ces deux chocolats sont proches. Pour 100 g, on peut être à 10 calories près. Ce qui est intéressant, c’est la composition. Dans le chocolat noir, il y aurait plus de polyphénols que dans un chocolat au lait. En tous les cas, le lait contenu dans le chocolat au lait, va limiter l’absorption de ces polyphénols. 

Donc pour la santé, il vaut mieux du chocolat noir, mais pour la ligne, c’est équivalent.

En tous les cas, mieux vaut en manger en quantité raisonnable."

Sylvain Duval : "On établit souvent un lien entre un aliment et le poids. Or « Faire grossir », c’est complexe. Cela dépend de l’état de santé de la personne, de son psychisme, de la façon dont elle s’alimente, si elle mastique ou pas… On ne peut donc pas dire : le chocolat noir fait grossir. Quel chocolat noir, en plus ? Et c’est oublier le plaisir qu’il y a. Je rajouterais que le chocolat noir est plus riche en graisse souvent et le chocolat au lait est un peu plus sucré. Et dans la nutrition, les graisses, ça pèse 9, et le sucre, 4." 

"Les graisses font grossir" 

Sylvain Duval : "Faux. Cette idée de graisse qui fait grossir date d’une étude effectuée il y a plusieurs décennies qui montrait que les personnes qui avaient consommé plus de graisses avaient un IMC (Indice de masse corporel) plus élevé, qu’elles étaient plus corpulentes que les autres.

Mais depuis, on s’est rendu compte que d’un point de vue statistique, quand on ajuste (prendre en compte un autre facteur), à apport calorique égal, les personnes qui prenaient plus de graisses, de lipides, n’avaient pas de corpulence plus élevée. 

Le fait de grossir est lié à une augmentation de production de graisse par le corps qui est lié tout simplement à un excès énergétique. On prend du poids à cause d’un déséquilibre énergétique : on consomme plus qu’on en dépense, on va stocker, c’est mathématique et physique." 

"L’avocat est un aliment gras et mauvais pour la santé" 

Sylvain Duval : "Faux. Je le compare au pain dans mon livre, et l’avocat est moins calorique ! Or les gens pensent souvent l’inverse. L’avocat est un aliment entier, c’est un fruit, avec des polyphénols, et des vitamines."

"L’ananas brûle les graisses"

Catherine Lacrosière : "Faux. Ce serait bien, mais non, il ne brûle pas les graisses. C’est une légende urbaine." 

"Les produits allégés aident à maigrir" 

Catherine Lacrosniere : "Faux. C’est vraiment une idée reçue. D’abord, allégés en quoi ? Souvent en sucre, mais enrichis en gras, et quand ils sont allégés en gras, ils sont enrichis en sucres !" 

Irène Margaritis : "Ce n’est même pas une hypothèse scientifique. C’est un argument marketing ! En plus, souvent on se dit : "ce n’est pas gras, je peux en manger plus"… Et là, on grossit !"

"Boire un verre de jus de fruits, ou une compote, ou manger un fruit, c’est équivalent"

Irène Margaritis : "Faux. Une compote ou un jus sont des produits transformés, ce ne sont plus des fruits. Or très souvent, les fibres, et une partie du fruit n’est plus dans le jus ou la compote. Quand on mange un fruit frais, ce qu’il contient va être délivré dans l’organisme lentement, tandis que dans le cas du jus de fruit ou de la compote, cela va passer beaucoup plus vite, trop vite, dans le sang."

Sylvain Duval : "Avec le fruit complet, on conserve la mastication. Cela prend du temps, c'est bénéfique. Votre cerveau va le sentir… On est victimes du marketing. En particulier, les mères qui veulent bien faire et donnent à leur enfant à goûter, un jus de fruits et des céréales…"

Catherine Lacrosnière : "Le jus de fruits, si vous ne le buvez pas tout de suite, il subit une perte de vitamine c très labile, qui s’évapore vite dans l’air et la lumière… A savoir également, le nectar est plus sucré que le jus de fruits, parce qu’il comporte des apports supplémentaires en sucres." 

Ce sont de véritables gourmandises !"

"Un jus de citron tiède le matin contribue à l’amaigrissement" 

Catherine Lacrosnière : "Faux. Boire le matin à jeun, c’est une bonne idée. Cela a un impact sur le transit. Mais plutôt de l’eau froide que de l’eau chaude. Le citron, ce n’est pas une mauvaise idée, mais si on ajoute de l’eau chaude, est-ce qu’il va rester beaucoup de vitamine C ? Ce n’est pas sûr. Et si on a des reflux, ce n’est pas terrible de prendre des choses acides comme ça… Et en tout cas, cela ne fait pas maigrir. 

"Une orange le soir empêche de dormir"

Catherine Lacrosnière : "Faux. Cette idée reçue vient de l’orange connue pour sa teneur en vitamine C. Par ailleurs, la vitamine C joue un rôle dans l’adrénaline, l’hormone du stress… Ce raisonnement, c’est typiquement la mécanique de la contre-vérité. On a des petits bouts de vérité, mais mis bout à bout, ce n’est plus vrai parce que la teneur en vitamine c de l'orange n’est pas si élevée que ça et l’effet sur le sommeil n’est pas si important." 

Sylvain Duval : "On avait fait le test avec des étudiants. On avait donné un placebo à un groupe, et un cachet à l'autre qui correspondait à la vitamine C de 10 kg d’oranges : il n’y avait eu aucune modification de leurs ondes cérébrales, de leur sommeil, de leur réveil etc."

Irène Margaritis : "De la vitamine C, il y en a aussi dans les légumes, alors si on suit cette idée, on ne mange plus de légumes le soir non plus. Et comme il y en a beaucoup dans le persil, il faudrait l'arrêter aussi ?"

"Le café aide à lutter contre la fatigue" 

Irène Margaritis : "Faux. Le café peut réveiller. Mais attention seule une partie de la population est réceptive aux effets de la caféine. Et si vous buvez beaucoup de café, vous devenez moins sensible avec le temps. Et vous ressentirez moins ses effets. Le café n’aide pas à lutter contre la fatigue, mais contre ses effets : la baisse de vigilance etc."

"Les amandes font grossir" 

Catherine Lacrosnire : "Vrai et Faux Les amandes sont des aliments pas bas en calories, mais si vous n’en prenez pas plus qu’une poignée, c’est bien."

Sylvain Duval : "J’avais lu une étude sur la consommation d’amandes en grande quantité. Les chercheurs avaient remarqué que les fibres présentes dans l’amande finalement entraînaient des graisses dans les selles, donc finalement la quantité de graisse absorbée n’était pas si élevée que cela." 

"Les épinards sont riches en fer" 

Catherine Lacrosnière : "Faux.  Il n’y en a pas. Ou très peu. Il y a surtout de la vitamine C qui favorise l’absorption du fer." 

"Les œufs donnent du cholestérol" 

Sylvain Duval : "Faux. On a donné à des patients de grandes quantités d’œufs, et leur taux de cholestérol a peu bougé. En plus dans l’œuf, il y a ce qu’on appelle de la lécithine, un émulsifiant qui va estérifier et retenir le cholestérol dans les selles."

Irène Margaritis : "Le contenu d’un aliment en cholestérol n’implique pas de faire augmenter le cholestérol. Le devenir du cholestérol dans l’œuf ne fait pas forcément augmenter la concentration de cholestérol dans le sang. Et surtout, nous fabriquons notre propre cholestérol, notamment en cas d’excès alimentaire."

"Les pâtes, le pain et le riz font grossir"

Irène Margaritis : "Faux. Ces aliments contiennent des glucides, donc des sucres qui apportent de l’énergie. En excès, ils peuvent faire prendre du poids. Mais ils délivrent aussi des minéraux. Et ce d’autant plus que les céréales ne sont pas ou peu raffinées." 

Catherine Lacrosnière : "Les pâtes sont à manger al dente. Si on dépasse le temps de cuisson, on augmente l’index glycémique, et le pouvoir sucrant. Et souvent dans ces plats, ce qui fait grossir c’est l'accompagnement : le beurre, la crème, ou les lardons..." 

🎧  ECOUTER | Grand bien vous fasse sur les idées reçues dans le domaine de l'alimentation

Avec : 

  • Irène Margaritis, Chef de l'évaluation des risques liés à la nutrition à l'ANSES, l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation 
  • Catherine Lacrosnière, nutritionniste, autrice de Prévenir et soigner l’inflammation paru aux Editions Hugo
  • Sylvain Duval, biologiste, auteur du Guide des aliments ed.cherche midi

Aller + loin

📖 LIRE | Les aliments ultra-transformés, cette "bouffe" qui nous rend malade

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.