Faites-vous partie de ceux qui ruminent leurs défauts et insuffisances et qui se réveillent dans la peau d’un adversaire permanent ? Et si vous cessiez d’être trop dur, trop intransigeant avec vous-même ? Et si vous vous acceptiez avec bienveillance, mais sans complaisance ?

Comment porter un regard positif sur soi ?
Comment porter un regard positif sur soi ? © Getty / Flashpop

Claire Mizzi, psychologue, et les psychiatres Dr Céline Tran et Christophe André, autour d’Ali Rebeihi dans l’émission Grand bien vous fasse ont donné quelques pistes pour porter un regard positif sur soi.

Ces faux signes d’une bonne estime de soi

Tous les jours nous sommes confrontés à ces images de nos contacts se mettant en scène soit au sortir d'un jogging "de bon matin", d'une randonnée "époustouflante" ou toute autre valorisation de leur quotidien. Les mises en scène de soi sur les réseaux sont pour la plupart des faux signes d'une bonne estime de soi. 

Selon Céline Tran on a tendance à penser que toutes ces personnes qui font des selfies sur les réseaux débordent de confiance en elles et qu’elles s’aiment. Alors qu'en fait, l’amour de soi en fonction des « like », c’est très fluctuant.

Et Christophe André rajoute que : 

Les réseaux sociaux, c’est la junk food de nos égos

"Les gens sont trop tournés vers leur image. Un peu, c’est bien, mais ces like, c’est de la nourriture que nous donnons à notre ego, c’est de l’alimentation pour notre mental."

Avoir une meilleure estime de soi : développer un égo apaisé

Pour commencer, il faut développer un ego apaisé et non hyper-narcissique. S'éviter la "pression sociale" de rendre compte de ses moindres activités sur les réseaux peut être une première étape. Et surtout garder en tête que chez les autres, cette surenchère dans la mise en scène de leur vie est sans doute révélateur d'un mal être. 

Claire Mizzi le rappelle, "il ne faut pas confondre ego boursouflé et tranquillité avec soi-même. Trouver la force d’accepter nos blessures et nos échecs, ses travers, ce n’est pas facile." 

S’accepter comme on est, prendre le temps de la méditation

Céline Tran : "Pour cela, il existe un outil : l’ACT : l’acronyme anglais de thérapie de l’acceptation de soi et d’engagement." Une thérapie qui nous apprend à dépasser nos pensées limitantes à dépasser nos jugements négatifs. Elle pousse à se poser la question, qu’est-ce qui compte vraiment pour nous ?" 

Claire Mizzi : "Il faut sortir de cet engagement émotionnel de la spirale d’idées négatives. Si je casse tous les verres d’un plateau chez des amis, si je me dis : « Je suis nulle », il faut repérer que l’on a ses pensées-là. Repérer qu’elles viennent de tension.

La méditation de pleine conscience peut aider vers la bienveillance

🎧 ECOUTER | La série d'émissions "Le temps de méditer" par Christophe André

Il faut avoir de la curiosité envers son corps. « Tiens, j’ai mal au ventre », ou « J’ai un coup au cœur », « Je transpire ». C’est du stress, et cela risque d’emmener ces pensées négatives." 

Céline Tran : "La méditation entraîne à regarder nos pensées, à prendre conscience de nos émotions et à créer des espaces de liberté entre nos pensées et les émotions et entre les émotions et nos comportements. Elle aide à ne pas agir sous le coup des jugements, et des émotions fortes." 

Devenir ami avec soi-même et se tourner vers les autres

Céline Tran : "On peut s’imaginer que c’est un ami qui vient vous raconter l’incident du plateau de verres renversés. Et penser à ce qu’on lui dirait. Ce serait plutôt consolant. On peut apprendre à se parler comme à son meilleur ami." 

Claire Mizzi : "Accepter que devenir ami avec soi-même est un long chemin." 

Céline Tran : "On peut, pour apprendre à diminuer le stress, accepter l’incertitude ainsi que le fait qu'on ne peut pas changer le réel quand il ne peut pas l’être. 

Accepter que tout ne dépende pas de nous. Et rester bien reliés aux autres

"Être relié au bien-être d'autrui nous évite d’être trop auto-centré. C’est extrêmement ressourçant d’être tourné vers les autres, et d’être altruiste."

🎧 ECOUTER | Grand bien vous fasse sur la bienveillance et La Chronique de Christophe André sur le même sujet

📖  LIRE | Claire Mizzi, psychologue et Dr Céline Tran, psychiatre, sont co-autrices de Votre meilleur ami, c’est vous (aux éditions L’Iconoclaste) 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.