C'est le cri d'alarme du psychopédagogue Bruno Humbeeck. En ces temps de confinement que l'on devrait appeler quarantaine, l'important est de se ficher la paix et de respecter ses espaces propres !

Laissez vos enfants tranquilles, même sur les écrans
Laissez vos enfants tranquilles, même sur les écrans © Getty / Antonio Garcia Recena

Interrogé dans l’émission d’Ali Rebeihi "Grand bien vous fasse" sur les moyens de motiver les enfants pour étudier à la maison, le spécialiste de l'éducation Bruno Humbeeck a tenu un discours d'apaisement. Ce chercheur en pédagogie familiale et scolaire à l'université de Mons (Belgique) a, surtout, préconisé de les laisser tranquilles. 

Bruno Humbeeck : "Comment motiver ses enfants pour étudier en étant confiné ? Enseigner est un acte de transmission et dans cette situation, c’est l’adulte que l'on doit motiver. Pour l’enseignant, la motivation de transmettre vient de son statut. Pour les parents confinés à la maison, c'est plus compliqué : c'est pourquoi certains peuvent être poussés à bousculer leurs enfants.

Il faut arrêter avec cette idée de "classe à la maison"

Ce sont deux espaces avec des rôles distincts. Il vaudrait mieux partir des centres d’intérêt des enfants et y ajouter un peu de pédagogie. Votre enfant aime Bob l'éponge ? Pourquoi ne pas lire des livres de Bob l'éponge, lui faire jouer Bob l'éponge, lui faire expliciter ou même traduire la série ? 

Il faut que les parents cessent d’aller sur le terrain de la performance. Cela risque d'être contre-pédagogique. Ils ne doivent pas non plus aller sur l'étude de nouveaux contenus parce que cela peut mal se passer. Ils ne savent pas faire.

Dans cette situation de confinement, il faut s'occuper de nos enfants. Ce qui veut dire s'en préoccuper tout le temps, mais il faut aussi savoir déléguer l’enseignement à la communauté éducative qui met des choses formidables en place. En Suisse, il y a par exemple une excellente émission télévisée qui s’appelle : Y'a pas école. 

Si les enfants ont la sensation d'être en vacances et passent leur temps sur les écrans... 

Cette période est une période de "vacances", de mise entre parenthèses. C’est pour cela que la continuité pédagogique n'est pas la priorité. Là, il faut se ficher la paix entre nous parce que l'on vit les uns sur les autres. Il faut respecter les territoires de tous, dont ceux des enfants. Et pour cela mettez des casques, n'imposez pas vos espaces aux autres. Vivez petit, mais imaginez grand. Et si votre enfant est accro aux écrans, fichez-lui la paix ! Alors qu'il est entravé et probablement angoissé, les écrans constituent son échappatoire. 

Et en ces temps suspendus, on doit s’autoriser des sorties dans les règles. Et que les personnes qui ont des jardins laissent les espaces publics aux personnes qui n'en ont pas !"

ECOUTER | Grand bien vous fasse sur la motivation pour étudier pendant le confinement.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.