Une recette de Jennifer Hart-Smith. Cette Franco-australienne, designer de formation, a entamé une reconversion dans la pâtisserie et a créé en parallèle une marque de biscuits personnalisés à base de farines alternatives (tookies)

Gâteaux manju à la crème de marrons
Gâteaux manju à la crème de marrons © Jennifer Hart-Smith

Pour 10 petits gâteaux - Préparation 1h - cuisson 10 min

Ces petits gâteaux japonais sont dans cette recette revisitée constitués d'ingrédients complets. Les manju classiques sont normalement fourrés d'une pâte de haricots rouges (anko). J'ai préféré ici utiliser une version locale et de saison.

  • 70 g de sucre complet  (rapadura, sucre de coco, vergeoise)
  • 140 g de farine T65
  • 50g d'eau
  • 1 cac de poudre à lever bio (levure chimique)
  • 1 pincée de sel
  • 250 g de crème de marron (ou pâte de marron sucrée à votre gout)
  • fécule (pour le façonnage)

À l'aide de deux cuillères à soupe ou d'une cuillère à glace petite cuillère à glace, façonner 10 petites boules de crème de marron (env 25 g) et réserver au congélateur au moins 45min - 1h le temps qu'elles durcissent. 

Dans une casserole, diluer le sucre complet dans l'eau et chauffer sans faire bouillir.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à lever et le sel. Verser le sirop de sucre complet tiède sur les ingrédients secs et travailler à l'aide d'une cuillère ou d'une maryse. Une fois la pâte bien homogène, couvrir le bol d'un torchon et laisser reposer 10min.

Fariner un plan de travaille avec un peu de fécule, et diviser la pâte en 10 petites boules. Étaler chaque boule à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Disposer au centre une petite boule de crème de marrons. Refermer et souder les bords au centre (comme un petit bao)

Disposer les gâteaux manju (soudure en dessous) dans un panier vapeur recouvert de papier sulfurisé. Mettre de l'eau dans la cuve du cuit-vapeur et porter à ébullition. Hors du feu et sans se brûler, déposer le panier dans le cuit-vapeur, remettre sur le feu et cuire 10 à 12 minutes. 

Déguster tiède (ou froid le lendemain)