Le médecin Frédéric Saldmann a prodigué à l'antenne quelques conseils à appliquer au quotidien pour prendre soin de soi assez simplement. Avoir (un peu) faim, manger des aliments riches en spermidine, faire 30 mn de sport chaque jour, adopter un chat… Retrouvez ces sept conseils ici.

Quelques conseils simples et de bon sens pour rester en forme
Quelques conseils simples et de bon sens pour rester en forme © AFP / Indeed

Après Le meilleur médicament, c’est vous et Prenez votre santé en main !, le cardiologue et nutrionniste Frédéric Saldmann publie Vital !, pour continuer à prendre soin de soi assez simplement. Invité dans Grand bien vous fasse, il a donné sept conseils de médecine préventive, qui ne remettent pas en cause les traitements, mais aident à conserver son capital santé. 

Fréderic Saldmann : 

On a tous au fond de nous des moyens d’auto-guérison extrêmement puissants. Il suffit de les connaître pour les activer pour en bénéficier, se protéger de nombreuses maladies, et souvent guérir

Après la faim, patienter 20 minutes avant de manger

Fréderic Saldmann : "Aujourd’hui, on vit dans un monde où règne le « un symptôme = un médicament ». Vous avez mal au dos ? Un antalgique. Vous n’arrivez pas à dormir ? Un somnifère. Vous êtes triste ? Un antidépresseur. Partant de cette suite de principes, si j’ai faim, je mange. Or on a fait une découverte récompensée par trois Prix Nobel il y a trois ans : la faim est provoquée par la ghréline, l’hormone de l’appétit. Cette même ghréline a une autre action : elle stimule l’autophagie. Cette autophagie est une cure de détox express : elle permet d’éliminer les vieilles cellules malades, mortes ou malformées, qui peuvent provoquer des maladies. C’est une sorte de purification intérieure. En plus cette même ghréline booste l’hormone de croissance jusqu’à 2000%. C’est comme une hormone antivieillissement. Donc si après avoir ressenti les premiers symptômes de la faim, vous patientez, gardez votre faim pendant 20 minutes, vous allez vous faire une vraie cure de détox et de jeunesse".

Le jeûne séquentiel, autre instrument de bonne santé 

Fréderic Saldmann : "Pendant 14 heures, s’il n’y a pas de contradiction de votre médecin, vous ne mangez pas. Vous buvez beaucoup (eau, tisane, thé…). Par exemple, vous dînez à 21h, puis vous déjeunez à 13h. Qu’est-ce qu’il se passe ? Votre teint est plus clair, vous risquez moins d’asthme, moins de rhumatisme, moins d’allergies… Bref vous allez très bien. Pourquoi ? A chaque seconde, l’être humain produit 20 millions de cellules pour remplacer ses cellules usées ou mortes. Or plus on avance en âge, plus le risque d’erreur de copie augmente. Quand on fait ce jeune séquentiel, on renforce son ADN. On diminue son risque de cancer aussi. 

On a fait le test chez des souris, elles ont eu 20 % de cancer en moins. Depuis le début de l’humanité, on prend deux repas par jour, pas trois ou quatre. C’est comme si on avait un nombre de repas limité à prendre dans nos vies. Les civilisations ont toujours parlé du jeûne comme d’une pratique ancestrale. Avec cette pratique, on lutte contre notre obsolescence programmée, on laisse au corps le temps de se régénérer. Fin 2018, avec des recherches effectuées sur l’homme, on s’est aperçu qu’au bout de 14h, la pression artérielle, le cholestérol, le sucre et même la CRP (le taux d’inflammation) diminuaient".

📖  LIRE AUSSI Jeûne thérapeutique et commerce de la maladie ou aussi Comment se pratique le jeûne ?

Manger des aliments riches en spermidine  

Fréderic Saldmann : "On a constaté que les centenaires avaient un taux de spermidine très élevé. Puis lors d’une expérience, on a donné à des souris des aliments riches en spermidine. On a constaté 25% de vie en bonne santé en plus. On trouve cette substance dans des aliments comme comme le fromage (roquefort, brie, bleu, cheddar affiné plus d’un an…), le soja cuit, le tofu, la choucroute, le champignon, dans certains légumes (petit pois, aneth, celeri et brocolis), et dans certains fruits (jus de raisin, d’orange frais, orange, poires…)" 

Adopter  un chat 

Un jour, un patient de Frédéric Saldman lui dit que quand il a très mal au dos, il met son chat dans un sac à dos avec la tête qui dépasse, puis il marche pendant une demi-heure et il va mieux. Il n’a pas trouvé d’études dessus. Il savait que quand on a mal au dos, il valait mieux marcher que rester dans son lit. Mais c’est tout. En enquêtant sur le chat, il a appris qu’il émet des ronronnements à une fréquence très large de 40 à 140 hertz, qui sont les mêmes que certains appareils de kiné. Et par ailleurs, les gens qui ont des chats font 40% d’accidents cardiovasculaires en moins. 

Faites 30 minutes de sport par jour

C’est essentiel : une demi-heure par jour, on peut tous la trouver. On peut pédaler sur un vélo d’appartement, marcher vite, faire des pompes… Parce qu’on se recharge dans le mouvement. Einstein disait : 

La vie c’est comme la bicyclette, on arrête, on tombe . 

Comme "vie saine" ne rime pas avec "ennui", Frédéric Saldmann rappelle également que douze rapports sexuels par mois augmentent de dix ans l’espérance de vie en bonne santé. 

Éplucher les fruits 

Éplucher une pomme, c’est enlever 90% des pesticides. Si on enlève les taches marrons, la batuline souvent cancérigène, la pomme est encore plus saine. Pareillement, on ne laisse pas un citron dans un soda ou un thé, parce que sa peau est également pleine de pesticides.

Surélever les jambes aux toilettes 

Pour lutter contre la constipation : surélever les jambes. La position sur le trône n’est pas physiologique, l’angle ano-rectal est trop fermé, c’est comme un tuyau plein d’eau qui n’arrive pas à se vider. Si on soulève les jambes avec un petit tabouret en face, cela créer une antéversion du bassin qui permet de déféquer de façon plus naturelle. En ouvrant l’angle ano-rectal, une étude a montré qu’on se débarrasse de la constipation et des gaz en même temps. 

Aller plus loin

🎧 Ecouter Grand bien vous fasse sur la médecine du bon sens

📖  Lire aussi Une meilleure hygiène, notre alliée longue vie selon le médecin Frédéric Saldmann

📖  Vital! de Frédéric Saldmann est publié chez Albin Michel

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.