Une recette de de Rosina Bridda ou nonna Rosi pour l’ami Max Bustreo (Paiane, province de Belluno), proposée ici par Stéphane Solier

Pasta & legumi
Pasta & legumi © Stéphane Solier

[fasioi en dialecte de Belluno]

Pour 4 personnes  

  • 500 g haricots de Lamon secs (ou cocos de Paimpol ou haricots de Soissons), déjà trempés pendant 12 heures
  • 150 g tagliatelle épaisses ou ditalini (ou pasta mista : mélange de formats de pâtes)
  • 1, 25 l eau 50 cl d’eau (pour allonger la « soupe » si nécessaire)  1 oignon piqué de quelques clous de girofle  1 carotte
  • 1 branche de céleri  100g couenne de porc (ou, à défaut, de la joue de porc ou de la pancetta ou du porc)
  • 1 branche de romarin  Huile d’olive extra vierge
  • Sel, poivre  
  • Deux gouttes de vinaigre de vin

Frotter la couenne et la blanchir dans de l’eau bouillante salée (sauter cette opération si vous utilisez de la joue de porc ou de la pancetta).  La couper en lamelles et la faire rissoler avec un filet d’huile dans une grande casserole à fond épais.  

Ajouter 1,25l d’eau, l'oignon piqué de clous de girofle, les légumes en morceaux (carotte, céleri), les haricots, le romarin, sel et poivre au jugé. Porter à ébullition et cuire à feu doux pendant 2h, jusqu’à ce que les haricots soient tendres.  

Enlever l’oignon et la couenne (ou la joue/pancetta), passer les légumes et 3/4 des haricots au moulin à légumes (ou mixer) et remettre le tout dans la casserole, avec les haricots restants et la couenne pour obtenir une consistance assez dense. 

Ajouter de l’eau au jugé pour allonger la consistance si nécessaire.  Porter à ébullition et y cuire les pâtes le temps requis. 

Eteindre le feu, couvrir et laisser reposer pendant 15 minutes.  Ajouter le vinaigre et rectifier en sel et poivre. 

Servir avec un filet d’huile.

Conseil : Excellente même froide, le lendemain.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.