Comment avoir le déclic et par où commencer le tri ? Quelle est la meilleure méthode pour désencombrer, et ranger sa maison ou son appartement ? Huit conseils pour se lancer sans trop d'appréhension.

Le tri chez soi : par où commencer ?
Le tri chez soi : par où commencer ? © Getty / Ulrike Schmitt-Hartmann

La réponse avec le psychologue Stéphane Rusinek, la coach en rangement Elvira Petit, le sociologue Rémi Oudghiri auteur d’une enquête sur le rangement et les Français, et Arnaud Gonzague, journaliste à L’Obs qui a coordonné le dossier : "Se débarrasser de l'inutile".  Ils étaient réunis dans l'émission Grand bien vous fasse d'Ali Rebeihi consacrée au superflu. 

Huit conseils pour éliminer ce qui encombre votre intérieur

Conseil numéro 1 - Comprendre pourquoi on a tendance à accumuler des objets : est-ce la fonction de conservation du cerveau que l’on cherche à satisfaire, son anxiété que l’on soigne, ou la peur du vide que l’on comble… ?
Lire à ce sujet : Pourquoi accumule-t-on des objets ? 

Conseil numéro 2 - Rémi Oudghiri, sociologue : "Avant de se lancer dans un tri, il faut être convaincu qu’une maison débarrassée du superflu respire et que cela fera du bien à ses habitants". Et le psychologue Stéphane Rusinek ajoute que "le simple fait de se fixer un but, de réaliser une tache et de voir son accomplissement, c’est déjà quelque chose de bénéfique."

Conseil numéro 3  - La coach Elvira Petit préconise de "Commencer quand on est prêt". Surtout, si vous faites partie de ces 16% de Français que le sociologue Rémi Oudghiri appelle « les accumulateurs débordés » qui ont entassé des objets au fil des années, qui se sentent mal, mais n’arrivent pas se lancer dans le tri. 

Conseil numéro 4 - Elvira Petit : "Commencer par des choses faciles, ne pas mettre la barre trop haut et ne pas se mettre de pression. La coach précise que c’est important pour bien le vivre. Les gens détestent le faire, mais on peut commencer par trier les papiers administratifs, avec lesquels il n’y a aucun affect. Cherchez sur Internet les délais de garde d’un document. Par exemple : un relevé de compte, c’est cinq ans. Prenez une première pile et  jetez tous les documents que vous n’avez pas à conserver… Ensuite vous pouvez passer à une autre pièce pas trop chargée d’émotion : la salle de bain et ses multiples échantillons périmés récupérés à l’hôtel il y a cinq ans !"

Conseil numéro 5 - "Les livres, comme les photos, c’est difficile de s’en séparer". Elvira Petit suggère de faire "un premier tri entre les très beaux livres et les autres (livres de poche etc.). On peut en faire profiter des amis, des associations (recycl’ livre etc…) ou les déposer dans des cabanes à livres"

Conseil numéro 6 - "Si vous hésitez à vous séparer d'objets, posez-vous la question : si vous aviez deux heures pour quitter la maison, qu’emporteriez-vous avec vous ?"

Conseil numéro 7 - Comme autre petit « truc », la spécialiste du rangement Elvira Petit propose de bannir les « au cas où ». Souvent si on se pose la question : "au cas où quoi ?", on finit par jeter.

Conseil numéro 8 - Elvira Petit : "Savoir où ranger les choses pour vous éviter de racheter des objets".
Et avant tout nouvel achat, se poser les questions en s'inspirant de la méthode BISOU.

Aller plus loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.