Ont-ils réussi à mettre Alain Chabat en boîte ? Alors que le jeu télévisé s'apprête à entrer dans une troisième saison sur TMC, les éditions Dujardin tentent de profiter du phénomène en sortant la version jeu de société de Burger Quiz à l'approche de Noël. S'amuse-t-on autant que derrière le petit écran ? Test.

La nouvelle boîte de jeu Burger Quiz
La nouvelle boîte de jeu Burger Quiz © Radio France / Julien Baldacchino

Les Nuggets, le Sel ou Poivre, les Menus, l'Addition et le Burger de la Mort : ce sont les cinq manches du jeu Burger Quiz, revenu à la télévision en avril dernier avec succès - les audiences frôlent souvent le million de téléspectateurs, une aubaine pour TMC. Et comme toute émission télé à succès, voilà que Burger Quiz dispose maintenant de sa boîte de jeu, sortie fin octobre, à point nommé pour figurer en bonne place dans les catalogues de jouets pour Noël.

Ce n'est pas totalement une nouveauté : lors de la première version du jeu culte en 2001, l'éditeur Lansay avait déjà publié une version de Burger Quiz en format jeu de société. Cette nouvelle boîte, si elle en reprend les codes (un jeu de cartes, essentiellement), a une nouvelle promesse, inscrite en (très) gros sur la boîte : plus de 2 700 nouvelles questions. Est-ce que cette nouvelle boîte vaut le coup de se retrouver sous le sapin à Noël ? 

Mêmes règles, nouveau "pouêt" 

Le jeu de plateau reprend précisément les mêmes règles que sa version télévisée (sans Alain Chabat ni grand Miam). Le but du jeu est de cumuler 25 points (des « miams ») au cours des quatre manches que sont donc les Nuggets (questions à choix multiple), le Sel ou Poivre (la bonne réponse est à piocher entre deux propositions), les Menus (des questionnaires thématiques, équipe par équipe) et l’Addition (un questionnaire avec une contrainte). Et l’équipe qui l’emporte accède au Burger de la mort : dix questions dont il faut retenir les réponses, pour les restituer, ensuite, dans l’ordre.

Visuellement, le jeu reprend les codes de l’émission télévisée, et se rapproche en cela de son prédécesseur, à ceci près qu’il inclut désormais deux "cheesebuzzers", ces buzzers en forme de hamburgers qui sont la mascotte du jeu. Petit regret : pour économiser des piles et des euros sur le prix du jeu, il faudra se résoudre à oublier les "Ow" caractéristiques de ces buzzers, remplacés par des "pouêt" un peu disgracieux de jouets en caoutchouc. C'est un peu comme si vous achetiez un jeu Pokémon et que Pikachu se mettait à faire "pika, pika" avec une grosse voix. (Oh. Attendez.)

Ne soyez pas trop chevronnés  

Passées ces considérations matérielles, quid du jeu en lui-même ? Disons-le tout de suite : n’est pas Alain Chabat qui veut. Si l’on considère que le succès du jeu repose à 50% sur le côté décalé du jeu et à 50% sur le talent du maître de jeu et de ses invités, la boîte de jeu ne vous apportera mathématiquement pas le même fun qu’en plateau. Jamel Debbouze ne débarquera pas plus chez vous déguisé en torero qu’Alexandre Astier ne viendra prendre les rênes d’une manche interminable. Mais nous avons foi en vous : si vous mettez du cœur à votre tâche de maître du jeu, votre tonton Xavier ou votre cousine Aurore seront aussi déchaînés autour de la table du repas de famille qu’Anne Depetrini et Edouard Baer sur le plateau de TMC.  

Dans toutes les manches, l’esprit des questions est respecté, et vous aurez l’impression d’avoir peu ou prou les mêmes questions que dans le petit écran. Parfois trop ? C’est le principal problème que pose ce jeu : une bonne partie des questions sont strictement les mêmes que dans l’émission télé. Si vous êtes un amateur chevronné du jeu, évitez donc de jouer avec d'autres grands fans, sous peine d'avoir l'impression de jouer à une rediffusion (lors du test, nous sommes tombés, le hasard faisant mal les choses, sur des questionnaires diffusés à l'antenne quelques jours plus tôt). En revanche, pour les novices ou les téléspectateurs moins assidus, le jeu promet de grandes crises de rire. 

Alors, faut-il acheter Burger Quiz ? 

Si vous rêvez de jouer à Alain Chabat et d'animer toutes vos prochaines soirées entre amis ou en famille en leur faisant découvrir le côté complètement barré du jeu, oui. Si l'ensemble de votre tribu a déjà vu vingt fois chaque émission, vous risquez de vous ennuyer. Et si vous êtes Alain Chabat, soyez sérieux deux minutes, ça n'a aucun intérêt.

Articles liés
Vie quotidienne
Pâte à pâté au beurre
11 décembre 2018
Vie quotidienne
Pâté fermier
11 décembre 2018
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.