Le constat est alarmant pour les cyclistes. Selon une étude, 57´% roulent mal éclairés la nuit, alors que d'après les derniers chiffres de la Sécurité routière, 24 sont morts sur les routes en août. L'un des pires bilans de ces 5 dernières années.

Au mois d'août dernier, 24 cyclistes sont morts sur les routes françaises
Au mois d'août dernier, 24 cyclistes sont morts sur les routes françaises © Maxppp / BELPRESS

Les cyclistes sont de plus en plus en danger sur les routes françaises. Alors que le nombre d'automobilistes tués tend à baisser, le nombre de victimes est en forte augmentation parmi les cyclistes. Selon le dernier bilan mensuel de la sécurité routière, 24 sont morts rien qu'au mois d'août 2018. Des cyclistes qui ne respectent pas assez les règles de sécurité, notamment la nuit.

Des cyclistes de plus en plus vulnérables

Selon le dernier baromètre annuel de la sécurité routière, en 2017, 173 cyclistes sont morts sur les routes, soit 11 de plus que l'année précédente. Depuis 2010, ce chiffre ne cesse d'augmenter d'une année sur l'autre. Quand il prend son vélo et roule pendant une heure, un cycliste a trois fois plus de chance d'être tué qu'un automobiliste. Le risque est particulièrement élevé en ville, où se concentrent plus de 8 accidents sur 10 impliquant des cyclistes, et le soir, puisque 15 % des cyclistes tués le sont pendant la nuit.

Les cyclistes représentent 5 % du nombre de tués sur les routes.

Des cyclistes mal équipés

L'une des explications, c'est l'éclairage encore défaillant des cyclistes. D'après une étude publiée mardi par l'association Prévention Routière avec l’assureur MMA et réalisée dans dix villes françaises, plus de la moitié des cyclistes qui roulent la nuit ne sont pas assez éclairés. Cela concerne en grande majorité les vélos personnels, contrairement aux vélos de location, puisque selon cette étude 6 cyclistes urbains sur 10 qui utilisent leur propre vélo manquent d'éclairage. Un tiers roule même sans aucune lumière. 

Le problème réside aussi dans les vêtements réfléchissants, les gilets jaunes par exemple. Seuls 17 % des cyclistes en portent la nuit. Un chiffre qui stagne, puisqu'en 2013 ils étaient 14 % à être correctement équipés. 

Un cycliste avec un gilet et un vélo éclairé est visible à 150 mètres, alors que sans équipement les autres véhicules ne le voient qu'à 30 mètres.

Les équipements obligatoires pour les cyclistes
Les équipements obligatoires pour les cyclistes / Sécurité Routière
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.