Aujourd'hui, le narcissisme augmente parce que nous sommes dans une société capitaliste qui nous y encourage. Si vous ne vous mettez pas en avant, vous n'êtes rien aux yeux de la société. Les réseaux sociaux en sont la parfaite illustration. Pourquoi Donald Trump est-il le parangon du Narcisse grandiose/pathologique ?

Donald Trump, en psychologie, c'est la caricature du narcisse grandiose selon Marie-France Hirigoyen
Donald Trump, en psychologie, c'est la caricature du narcisse grandiose selon Marie-France Hirigoyen © Getty / Alex Wong

Dans son émission Grand bien vous fasse, Ali Rebeihi recevait la psychiatre et psychologue Marie-France Hirigoyen, Christilla Pellé-Douël, journaliste à Psychologie Magazine ainsi que Christophe André. Ensemble, ils ont répondu aux questions concernant le narcissisme pathologique et ses effets sur notre vie quotidienne. Ils se sont demandés pourquoi il contaminait notre société. 

Les différentes formes de narcissisme

Marie France Hirigoyen distingue plusieurs formes de narcissisme : le Narcisse grandiose, celui qu'on repère le plus facilement car ce sont des gens qui se mettent en avant, qui ont réponse à tout, qui sont arrogants et qui se retrouvent au premier plan. L'exemple le plus caricatural : Donald Trump

Plus difficile à repérer, le Narcisse vulnérable, avec des sous-groupes : ceux qui sont hyper-conformes dans une fausse modestie, ceux dont la mégalomanie n'est pas reconnue (ils se sentent persécutés et cela les amène à la haine de l'autre). 

Enfin la troisième forme, c'est le pervers narcissique. Phénomène qui n'est pas nouveau par ailleurs : ce sont des personnes qui se grandissent au détriment des autres. Tout ce qui peut être obstacle doit être neutralisé. 

Cela peut surprendre mais Christophe André rappelle par ailleurs qu'être narcissique, ce n'est pas une sinécure : 

Extérieurement, ils sont flamboyants, ils arrivent parfois à conquérir le pouvoir. Intérieurement c'est moins grandiose, c'est toujours du stress… Au niveau santé, ils paient un tribut relativement élevé. 

Qu'est-ce qu'un narcissique pathologique / grandiose ? Étude du cas Donald Trump

Pour Marie-France Hirigoyen, Donald Trump est le parangon du narcissisme pathologique. Il coche absolument toutes les cases. Des psychiatres et psychanalystes américains avaient d'ailleurs dénoncé sa condition et alerté sur sa dangerosité

Un Narcisse grandiose, ce serait quelqu'un qui serait resté au stade du narcissisme primaire, c'est-à-dire lorsque l'on est enfant et que l'on est le centre du monde. D'ailleurs, les caricaturistes américains ne s'y sont pas trompés, ils représentent assez souvent le Président américain en gros bébé. 

Les caractéristiques du Narcisse grandiose ou pathologique : 

Avoir le sens du grandiose, de sa propre importance : Donald Trump dit clairement qu'il est plus beau, que tout en lui est supérieur aux autres. Il fait des références à des parties de son anatomie, son intelligence supérieure. 

Être absorbé par des fantaisies de succès illimité, de pouvoir, de splendeur : il a toujours pensé qu'il était capable de tout. Il avait même dit qu'il lui suffirait de quelques heures pour plancher sur les sujets du Pentagone

Penser être spécial : "Je suis au dessus des autres et je ne peux être compris que par les grands". C'est pourquoi seuls les grands chefs d'État (grands par la taille de leur pays) sont des interlocuteurs valables pour lui. 

Avoir un besoin excessif d'être admiré : c'est la caractéristique des Narcisse en général. "Je n'existe que par le regard que l'on a sur moi. On doit m'admirer sinon je ne suis rien." Sa mise en scène de la rencontre avec Kim Jong-Un est révélatrice de ce trait de caractère. 

Penser que tout lui est dû : Donald Trump se permet de déroger à des règles, comme la transparence sur ce qu'il paie comme impôts.

Exploiter l'autre dans les relations inter-personnelles : typique des Narcisse grandioses, l'autre ne m'intéresse que par ce qu'il m'apporte. Par exemple, sa femme Melania Trump n'est ni plus ni moins qu'un trophée qu'il expose. 

Manquer d'empathie : les autres ne l'intéressent pas (le cas des immigrés, des femmes...)

Avoir un comportement arrogant et hautain : il suffit de le voir disqualifier, mépriser toutes les personnes qui pourraient le contester. 

Et si vous vous posiez la question de la différence entre le narcissisme pathologique et la confiance en soi, c'est que dans le second cas, on a conscience de ses limites. 

Aller plus loin

Écouter Grand bien vous fasse | Comment expliquer l’épidémie de narcissisme ?

Écouter Les mots du psy | Pervers narcissique

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.