Une façon de se soigner qui séduit de plus en plus les Français : ils sont plus de 70% à l’avoir essayée, 20% de plus qu’il y a cinq ans. L’homéopathie a-t-elle un fondement scientifique réel ou est-ce de la "magie" ? Dans "Grand bien vous fasse", les invités d’Ali Rebeihi ont débattu de la question.

Granules d'homéopathie
Granules d'homéopathie © Getty / Alexander Baumann / EyeEm

En 1790, Samuel Hahnemann note une similitude entre les symptômes de l’ingestion de quinquina et les guérisons obtenues par cette plante. Une coïncidence qui lui rappelle la loi des semblables : les mêmes choses qui ont causé un mal, les guérissent. À partir d’expérimentations, il invente l’homéopathie, ou "médecine des semblables". Une thérapeutique qui agit comme un signal qui doit mettre le corps en mouvement. 

L’homéopathie repose sur un principe : la dilution. Samuel Hahnemann s’inquiétait de la dangerosité de l’ingestion de ses préparations. Il propose de les diluer et de les secouer (la dynamisation), et constate qu’il décuple l’action des remèdes. Par exemple : l’oscillococcinum, un médicament homéopathique contre les états grippaux est fabriqué à base de foies et de cœurs de canards dilués. 

►►► Comment fonctionne l'homéopathie ?

Que trouve-t-on dans les granules d’homéopathie ?

Le documentaire de Magali Cotard, Homéopathie : bientôt la fin ?, dans Enquête de Santé sur France 5, montre comment les granules sont fabriquées. Invitée de Grand bien vous fasse, la réalisatrice raconte : alors qu’elle imagine trouver des plantes dans la composition, elle découvre des animaux entiers (des abeilles), du venin, des secrétions de malades (rares), des produits chimiques et des poisons. 

Elle s’étonne qu’une médecine à base de produits toxiques puisse provoquer une réaction qui conduise à la guérison. Et surtout qu’aucune étude ne confirme l’efficacité de l’homéopathie.

Mais alors pourquoi l’homéopathie attire de plus en plus les Français ? 

Les patients convaincus ont tous des témoignages de guérison, dans les allergies par exemple. Une étude suisse a démontré qu’elle est plus efficace qu’un placebo sur la dépression. Donc en Suisse, c’est remboursé. 

Surtout, parmi les piliers de l’homéopathie, on trouve la personnalisation. Le docteur homéopathe Chantal Chemla-Boucara explique que dans sa pratique, un malade n’est pas qu’une maladie, mais un ensemble psychologique, physiologique, identitaire, lié à ses origines familiales, sociales… Par ailleurs, poursuit-elle, les homéopathes sont bienveillants, partagent volontiers leurs connaissances, et croient à leur art. 

Où est le problème ?  

L’homéopathie est attaquée de toutes parts. Une tribune récente signée par 124 médecins a même demandé son déremboursement. Les médecins allopathes reprochent aux homéopathes de ne pas être dans une démarche scientifique, d’être dans le dogme et surtout qu’il n’y ait rien dans leurs médicaments. Qu’on ne trouve aucun élément pharmacologique, physique, ou physiologique de nature à guérir les gens. L’homéopathie serait avant tout un placebo.

►►► Faut-il dérembourser l'homéopathie ? 

L’homéopathie : un placebo ? 

L’effet placebo : c’est l’écart constaté entre l’efficacité attendue d’un médicament et la réalité. Par exemple : j’ai mal aux dents ; on me donne de l’aspirine, qui agit au bout de 20 minutes pour quatre heures. L’effet placebo : cela agit en cinq minutes et dure toute la journée. Un effet dont il ne faut pas sous-estimer la puissance. 

Le placebo joue aussi un rôle en allopathie. Pendant des années, on a guéri les angines de poitrine en bouchant l’artère mammaire près du thorax. Un jour un médecin a juste fendu la peau… Et il a obtenu les mêmes résultats.

Dire que l’homéopathie est un placebo est dangereux, surtout pour l'efficacité de la pratique. Le docteur Dupagne raconte une expérience qui lui est arrivé plus jeune : une patiente lui demande une prescription de vitamines C. Il lui répond que ça n’a aucun effet. Il lui envoie les publications scientifiques le prouvant. Puis le docteur la revoie quelques mois après. Elle lui en veut : « J’ai lu vos articles et maintenant la vitamine C ne me fait plus rien ! ». Il lui avait cassé sa magie. 

►►► Qu'est-ce qui nous pousse vers les médecines parallèles ? 

L’homéopathie peut-elle être dangereuse ? 

En France, les homéopathes sont des médecins. Ils sont formés comme les autres avec en plus une spécialisation en homéopathie, ils sont capables de ne pas passer à côté d’une maladie grave…

Références

Les invités autours d'Ali Rebeihi dans Grand bien vous fasse étaient :

Aller plus loin 

Articles liés
Vie quotidienne
Peut-on tomber malade à cause du froid ?
15 février 2019
Vie quotidienne
Aux origines du tatouage
12 février 2019
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.