En déplacement à Périgueux et Boulazac en Dordogne ce jeudi 18 juillet, Emmanuel Macron a dévoilé le nouveau visage de la Marianne qui ornera les timbres postaux. C'est une tradition : à chaque nouveau mandat, le président de la République peut demander l'élaboration d'un nouveau timbre.

Le visage des nouveaux timbres français a été dévoilé ce jeudi par le président de la République Emmanuel Macron en Dordogne.
Le visage des nouveaux timbres français a été dévoilé ce jeudi par le président de la République Emmanuel Macron en Dordogne. © Radio France / Armêl Balogog

Son image est reproduite à des millions d'exemplaires. Marianne, le symbole de la République, est le visage officiel des timbres. Cependant, au fil des années son aspect a évolué. La tradition veut qu'à chaque mandat présidentiel, un nouveau dessin soit réalisé. Ce jeudi, lors d'un déplacement à Périgueux en Dordogne, Emmanuel Macron a présenté, sous la forme d'une fresque murale, l'édition 2018 du timbre Marianne, conçu par la street-artist Yz. 

Le timbre sera distribué dès lundi dans les bureaux de Poste. Il n'y a pas de procédure officielle pour choisir l'apparence de Marianne mais généralement, une thématique est donnée, puis un concours d'artistes est organisé. La décision finale appartient au président de la République : cette année, Emmanuel Macron a préféré le portrait de Marianne par Yz à un autre projet pour lequel avaient voté 500 pupilles de la nation. 

 Marianne s'est imposé à partir de 1945 comme le visuel du timbre-poste d'usage en France
Marianne s'est imposé à partir de 1945 comme le visuel du timbre-poste d'usage en France © Maxppp / BONNAUD GUILLAUME

Un visage qui évolue au fil du temps

Depuis sa création il y a 169 ans, le timbre d'usage courant a eu 29 visages différents. En 1849, c'est celui de Cérès, une déesse romaine de l'agriculture qui se retrouve sur les lettres des Français. Elle porte une couronne végétale qui symbolise la liberté et "représente la France comme une mère nourricière", explique La Poste.  

Ce n'est qu'en 1945 que Marianne devient l'unique effigie des timbres. Au fil des années, chaque président souhaite lui donner une tonalité différente. 

En 1961, c'est Jean Cocteau qui est choisi pour dessiner la Marianne du timbre de 20 centimes.

Par exemple, pour le Bicentenaire de la Révolution en 1989, une consultation est organisée autour de cette thématique. François Mitterrand choisit l’œuvre de Louis Briat, pour la première fois Marianne est représentée de face. Un timbre conçu grâce à un ordinateur.

19 ans plus tard, la France préside l'Union européenne. Le graveur Yves Beaujard conçoit la "Marianne et l'Europe" qui apparaît les cheveux dans le vent, le regard tourné vers l'avenir, entourée d'étoiles symbolisant l'Union Européenne. 

Le choix de la Marianne est parfois accompagné de polémiques. En 2013, François Hollande souhaite placer son mandat sous le signe de la jeunesse et désire une "Marianne de la jeunesse". De manière inédite, des collégiens et des lycéens français votent entre différents dessins pour choisir son nouveau visage. François Hollande ne fait qu'acter la décision des élèves et choisit le dessin qui a été la plus plébiscité. L'un des créateurs, Olivier Ciappa confie ensuite qu'il a été en partie inspiré par la cofondatrice du mouvement féministe Femen, Inna Shevchenko. Un choix qui a fortement déplu au Parti chrétien-démocrate qui avait appelé à boycotter le timbre.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.