Une recette de Keda Black. Son nouveau livre "1 plat, 3 déclinaisons, 0 déchet" parait le 1er octobre

Raisins rôtis
Raisins rôtis © Getty

Les petits grains noirs, comme le muscat du Ventoux, sont délicieux rôtis : 

A la poêle, on les fait rouler dans du beurre jusqu'à ce qu'ils soient dorés, puis on déglace avec un peu de liquide – jus d'orange, vinaigre balsamique, selon l'utilisation que l'on va en faire : avec un magret de canard, ça marche à tous les coups, pourquoi pas un foie de veau, ou sinon, avec un peu de sucre pour caraméliser légèrement, en dessert avec une glace à la vanille.

Au four, on rôtit une grappe entière de muscat avec un peu d'huile d'olive, de sel et de poivre fruité : à 190-200° pendant 10-15 mn environ. 

C'est parfait en accompagnement d'un fromage de chèvre, avec quelques feuilles de roquette sauvage, des pousses d'épinards ou de betterave. 

On peut aussi glisser la grappe dans un plat de légumes à rôtir coupés en gros morceaux : quartier de chou vert ou tranche de chou-fleur (avec les feuilles), tronçon de maïs, tranche de courge, bien assaisonnés d'huile d'olive, de poivre, de sel et rôtis 1h (ou jusqu'à ce qu'ils soient tendres) à 190°. En plus d'être très joli, le raisin apporte une touche juteuse et aigre douce délicieuse. En accompagnement d'une pintade par exemple. 

On peut aussi « confire » les grains de raisin au four comme le fait Yotam Ottolenghi : Détacher les grains, les saupoudrer d'un peu de sucre (2 cuillerées à café pour 500 g de grains), d'une grosse pincée de sel et d'une épice au choix : grains de fenouil, « poivre » timur... 

Au four à 140° pendant 1h. Ensuite, on jette ces raisins dans une salade de feuilles vertes, avec du fenouil coupé fin ou des brocolis rôtis, des dés de feta, un assaisonnement à l'huile d'olive. 

On peut aussi les essayer en ton sur ton sur des betteraves rôties, avec chèvre et huile d'olive, et un bon poivre sauvage corsé. 

Le raisin cru, frais, du Chasselas par exemple, marche bien en salade, à mon avis mieux que les raisins secs : 

Dans un taboulé classique, dans une salade d'endives au bleu comme Hélène Darroze, sur des tartines de Stilton avec une pousse de betterave... 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.