Depuis le lancement des nouveaux Vélib' à Paris il y a six mois, le service de vélo en libre-service de la capitale tourne au ralenti. Autre ville, autre ambiance. À Lyon, le contrat de JCDecaux a été renouvelé et l'opérateur prévoit de changer l'intégralité des Vélo'v de la ville dans la nuit du 17 au 18 juillet.

Les nouveaux Vélo'v de Lyon doivent être plus " légers, pratiques et sécurisés" selon JCDecaux
Les nouveaux Vélo'v de Lyon doivent être plus " légers, pratiques et sécurisés" selon JCDecaux © Maxppp / Frédéric CHAMBERT

Changer plus de 4 000 vélos en une seule nuit. C'est le défi de taille que veut relever l'opérateur JCDecaux à Lyon. La Métropole de Lyon assure qu'un "dispositif exceptionnel" est mis en place pour que l'installation des Vélo'v nouvelle génération se fasse sans encombre.  Cela fait déjà dix ans que les Lyonnais utilisent le Vélo'v, ce service de vélo en libre service. La capitale des Gaules est l'une des premières villes européennes à s'être lancée dans l'aventure du vélo partagé, deux ans avant la mise en place du Velib' à Paris.  

Ce changement intégral des Vélo'v en seulement quelques heures apparaît d'autant plus ambitieux qu'à Paris, le service Velib' est à l'arrêt depuis plusieurs mois. Le 1er janvier 2018, un consortium regroupant Smoove, Indigo, Mobivia et Moventia a pris la suite de JCDecaux et peine à tenir sa promesse de déployer 1 400 stations dans les 60 communes adhérentes de la métropole. Contrairement à Paris, la ville de Lyon a choisi de reconduire l'année dernière son partenaire historique JCDecaux. Le groupe, numéro un mondial de la communication extérieure a remporté le contrat de vélos en libre-service de la métropole de Lyon pour une durée de 15 ans.

Des vélo'v nouvelle génération

À partir du 18 juillet au matin, tous les abonnés devraient pouvoir emprunter un Vélo’v nouvelle génération. Selon JCDecaux ces derniers seront  "plus légers, plus pratiques et plus sécurisés". Ces Vélo'v pèseront en effet 2,3 kg de moins que les précédents. Les utilisateurs pourront les emprunter sans passer par une borne grâce à une carte d'abonné ou à l'aide d'une application sur smartphone. Ces vélos doivent aussi être équipés d'un système de verrouillage électronique en dehors des stations et d'un feu arrière qui projette au sol un faisceau de lumière indiquant aux autres usagers de la route la distance de sécurité à respecter. 

Puis il y aura une nouvelle étape en 2020. La moitié des nouveaux vélos deviendront des "e-Vélo’v" à assistance électrique avec batterie amovible. "Une première mondiale" selon la Métropole de Lyon qui expérimente depuis le 30 juin, des vélos à assistance électrique. 100 vélos de ce type sont disponibles dans des boutiques de l'enseigne Cyclable, 400 supplémentaires le seront dès la rentrée de septembre.

La Métropole de Lyon indique également que le réseau va continuer à se développer. Le contrat avec JCDecaux prévoit – d’ici 2020 – le déploiement de 80 stations supplémentaires. Elles vont être progressivement déployées à Lyon, Villeurbanne, mais aussi sur le territoire de 21 communes de la Métropole. En 2020 il devrait y avoir 5 000 nouveaux Vélo'v, 9 250 points d'attache et 428 stations.

Articles liés
Vie quotidienne
À quoi sert le sommeil ?
14 août 2018
Vie quotidienne
La Poutine, à manger été comme hiver ?
14 août 2018
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.