Alors que le projet de loi confortant les principes républicains arrive lundi 1er février à l’assemblée nationale, le RN grille la politesse au gouvernement. Marine Le Pen va présenter vendredi son contre-projet. Une proposition de loi contre l’idéologie islamiste pour tenter de peser dans le débat.

Marine Le Pena va présenter son contre-projet à la loi séparatisme
Marine Le Pena va présenter son contre-projet à la loi séparatisme © AFP / Hans Lucas / Xosé Bouzas

Les députés du Rassemblement National, non inscrits (ils ne sont pas assez nombreux pour former un groupe), auront le 29 janvier un temps de parole très limité dans l’hémicycle, lors de l'examen du projet de loi confortant les principes républicains.

Seule solution pour être audible, rédiger leur proposition de loi pour lutter, non pas contre les séparatismes, mais contre uniquement l'islamisme, "appeler un chat un chat" revendique Jean Paul Garraud, député européen, et auteur du texte. "C'est un texte très clair, très lisible, très précis, d'application immédiate. Si cette loi était appliquée, je peux vous assurer qu'on en aurait quasiment fini avec l'islamisme".

Que préconise le RN ?

"Nous définissons d'abord l'islamisme" explique un cadre, "puis on déroule les interdictions et les mesures dans tous les secteurs". Serait prohibé, par exemple, le voile dans l'espace publique. Le texte donne aussi le pouvoir aux préfets et aux recteurs de se substituer à des autorités locales ou à des établissements scolaires jugés trop laxistes avec les pratiques islamistes. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Un texte qui stigmatise les musulmans ? "Au contraire, on les protège" répond Jean-Paul Garraud.

"Il ne viendrait pas à l'idée aujourd'hui de contester la lutte contre le nazisme. Ça tombe sous le sens. Et bien, il faut que la lutte contre l'islamisme tombe également sous le sens." 

Le Pen/Darmanin le duel

Marine Le Pen défendra ce texte, non pas à l'Assemblée, mais le 11 février, lors du débat face au ministre de l'intérieur Gérald Darmanin, sur France 2, dans l'émission "Vous avez la parole". Un duel qui ravit le RN, heureux qu'on lui confirme sur le régalien, la place d'opposant numéro 1.